Gabon: l’opposition refuse toujours le dialogue d’Ali Bongo

Au Gabon, les tractations en vue d’un dialogue national ont commencé en théorie ce lundi. Depuis sa réélection, le président Ali Bongo tend la main à ses adversaires et souhaite une concertation inclusive pour « sortir définitivement de la logique du conflit permanent », avait-il déclaré lors de sa prestation de serment. Les réformes institutionnelles et électorales, réclamées par l’opposition, devaient être sur la table. Mais le chef du gouvernement parviendra-t-il à faire venir tout le monde à la table des négociations ? Rien n’est moins sûr.

Le « non » au dialogue d’Ali Bongo a jusqu’à présent été suivi par l’opposition. Seules quelques rares personnalités comme l’ex-directeur de campagne de Jean Ping se sont déclarées favorables. Et René Ndémézo Obiang est vu désormais comme un traître par certains.

« C’est un subterfuge pour gagner du temps, organiser la CAN et repartir comme si de rien n’était », estime Alexandre Barro-Chambrier. Le président d’Héritage et Modernité pour qui la priorité c’est de rester unis, « même si certains reçoivent des propositions du pouvoir », dit-il.

Pour contrer le chef de l’Etat, Jean Ping a annoncé son propre dialogue. « Des commissions ont été créées et on prépare méthodiquement », explique son directeur de cabinet Joseph John-Nambo. Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, de l’Union nationale, attend des concertations larges au niveau des participants et des thèmes, en abordant aussi les situations économique et sociale.

Vers un troisième dialogue ?

Sauf que c’est Ali Bongo qui a le pouvoir. « Alors, comment faire se concrétiser nos résolutions ? », s’interroge Casimir Oye Mba. L’ancien candidat rallié à Jean Ping fait lui une proposition iconoclaste : un troisième dialogue pour faire la synthèse des deux autres. Une position qui fait grincer quelques dents.

Jean Ping a une stratégie du tout ou rien, estime Faustin Boukoubi. Le secrétaire général du parti au pouvoir PDG indique qu’il faut rassembler toute la classe politique, sans condition préalable. « Si Jean Ping est un patriote, il doit parler avec nous », conclut-il.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Coronavirus: l’Afrique face à la pandémie le samedi 6 juin

Selon Africa CDC, le Centre africain de prévention des contrôles des maladies, le continent recensait ce samedi 177 953 cas de Covid-19 et 4...

Covid-19 : l’hydroxychloroquine n’a « aucun effet bénéfique » sur les patients hospitalisés, selon l’essai Recovery

Les chercheurs en chef de l’essai britannique ont annoncé cesser le recrutement des participants à ce volet de l’étude. Les résultats préliminaires du plus grand...

L’hydroxychloroquine est «inutile» contre le Coronavirus, selon un essai clinique majeur

«Ce n'est pas un traitement contre le COVID. Cela ne marche pas», estime Martin Landray, professeur à l'Université d'Oxford et codirecteur de l'étude RECOVERY. Une...

Etats-Unis : Joe Biden sera officiellement le candidat démocrate à la présidentielle

Joe Biden a annoncé vendredi qu’il disposait de suffisamment de délégués pour sa nomination comme candidat des démocrates afin d’affronter Donald Trump lors de...

Gabon / Côte d’Ivoire : Les raisons de la nouvelle virginité de Laure Gondjout

L’ancienne médiatrice de la République gabonaise, Laure Olga Gondjout, a été naturalisée Ivoirienne par Alassane Ouattara, le 28 février 2020. Son fils, Talyane Chalobah...

Pétrole : l’OPEP et la Russie prolongent d’un mois leurs baisses de production historiques

Les pays exportateurs de pétrole tentent de soutenir la hausse des prix, qui ont connu un niveau historiquement bas pendant la crise sanitaire. Voilà une...

Suivez-nous!

1,335FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Gabon / Côte d’Ivoire : Les raisons de la nouvelle virginité de Laure Gondjout

L’ancienne médiatrice de la République gabonaise, Laure Olga Gondjout, a été naturalisée Ivoirienne par Alassane Ouattara, le 28 février 2020. Son fils, Talyane Chalobah...

Gabon: la Haute Cour invalide la suppression du CGC, du BCPSGE, de l’ANPAC et d’autres établissements publics

Marie Madeleine Mborantsuo lors de la rentrée solenelle de la Cour constitutionnelle le 15 janvier 2020 © D.R. C’est par cette phrase sans équivoque que...

Handball féminin gabonais : dans la pénombre

La situation du handball féminin au Gabon désole plus d'une personne. Jadis classé parmi les grandes nations africaines, son niveau a bien régressé, contrairement...

Moyen-Ogooué : 3e province la plus touchée après l’Estuaire et le Haut-Ogooué

Les cas de Covid-19 au Gabon se multiplient de plus en plus, depuis l'apparition de cette maladie, le 12 mars dernier dans notre pays. Chaque...

Il y a désormais 3 101 cas positifs au Covid-19 au Gabon

Ce vendredi, le Gabon a franchi la barre de 3 000 cas positifs au Covid-19 d’après les statistiques publiées par le porte-parole du Comité...