Le premier groupe privé minier et hydro-métallurgique marocain, Managem, a initié des réflexions sur la mise en place d’une stratégie devant favoriser l’augmentation de sa production dans ses principaux sites d’exploitation au Gabon.

Au regard de ses faibles performances productives estimées à cinq tonnes d’or extrait depuis sept ans, à la suite de la signature de l’accord d’exploitation de la mine d’or de Bakoudou et l’exploration des extensions de ce gisement, le groupe marocain souhaite améliorer, à travers un partenariat mutuellement bénéfique avec l’Etat, la production du secteur aurifère.

Dans le cadre de la mise en œuvre de cette stratégie de développement, Managem entend soumettre au gouvernement son programme d’investissements, l’état du respect de ses obligations fiscales, de la responsabilité sociétale et de la situation des frais de formation de la société Ressources golden Gabon. «La stratégie de développement du groupe s’inscrit sur la durée et à ce titre, Managem entend rester encore longtemps au Gabon», a assuré le président-directeur général du groupe Managem Imad Touimi, selon le ministère des Mines.

Au-delà de ce dessein, Managem doit également présenter en détail le chronogramme de développement du gisement d’Eteke, pour lequel une convention à l’exploration et au développement à travers ses filiales a été signée en 2010.

RÉAGIR

Please enter your comment!
Please enter your name here

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *