Le Dr. Daniel Mengara rompt le silence: il n’est plus question de se taire

Il n’est plus question de se taire face à la triple crise financière, sociale et politique sans précédent qui ronge actuellement le Gabon

Dans une vidéo choc intitulée « Mes Vérités » qui sera diffusée en trois parties sur les trois semaines qui viennent, le Dr. Daniel Mengara, président du mouvement « Bongo Doit Partir-Modwoam » (BDP-Modooam), rompt le silence après près de huit mois à se tenir loin de la politique gabonaise pour, selon lui, « observer les comportements des uns et des autres », notamment ce qu’il appelle « les fantasmes » des électoralistes qui ont, une fois de plus, vendu le Gabon aux Bongo.

Le Dr. Daniel Mengara dit rompre le silence non seulement pour renouer le contact avec son peuple, mais aussi pour dénoncer le bal des vampires qui est actuellement en cours au Gabon, c’est-à-dire la mascarade de « dialogue inclusif » que le régime honni des Bongo organise en ce moment même au Gabon. L’opposant radical rejette en bloc ce « bal des vampires ».

En amorce de son message, le président de « Bongo Doit Partir » dit également vouloir répondre aux diverses questions qui lui ont été posées pendant tout le temps qui a marqué son silence, notamment pourquoi il ne s’est pas joint à Jean Ping et pourquoi il n’a pas soutenu Jean Ping lors des élections présidentielles d’août 2016. L’intervention de l’opposant radical vise aussi à discuter, entre autres, des perspectives d’avenir avec son peuple, notamment la réorientation de la lutte politique après l’échec des fantasmes électoralistes de ceux qu’il appelle les « pingouins ».

Spécifiquement, la première partie de la vidéo, publiée ce mardi 4 avril sur YouTube et autres réseaux sociaux, établit de façon liminaire le bilan des élections présidentielles d’août 2016. Le Dr. Daniel Mengara y fait l’autopsie non seulement de l’état mental d’un peuple gabonais qui, selon lui, demeure irréprochable, mais aussi des résultats du vote du 31 août 2017, résultats qui ont confirmé la théorie qui dit que les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. On voit ici un Daniel Mengara gonflé à bloc qui révèle avoir décidé de se taire parce qu’il savait le combat électoraliste engagé par les pingouins perdu d’avance. Par ce silence, il obéissait aux principes de vie hérités de ses parents, notamment de sa défunte mère, qui lui avait appris qu’il faut garder le silence quand on sait qu’on a raison et que personne ne veut vous écouter.

Ainsi, après avoir félicité le peuple gabonais pour son abnégation et ses tendances révolutionnaires qui ont fait qu’il ait toujours répondu présent quand on osait faire appel à lui, le Dr. Daniel Mengara rejette la responsabilité de l’échec de l’aventure électoraliste de 2016 non pas sur le peuple gabonais, mais sur ceux qui ont vendu à ce peuple l’illusion des carnets d’adresses. Pour lui, Jean Ping, pour s’être laissé volé une victoire aussi évidente, est, probablement, l’opposant le plus incompétent de toute l’histoire politique de la République gabonaise. Et de déplorer, après un rappel historique de l’évolution politique du pays depuis la conférence nationale de 1990, que le peuple gabonais, malgré sa fibre insurrectionnelle, n’ait malheureusement jamais eu de leaders capables d’embrasser radicalement la lutte insurrectionnelle, y compris lancer les mots d’ordre clairs dont le peuple a besoin pour se faire l’instrument de sa propre libération.

Cette première partie de la vidéo est également l’occasion pour l’opposant historique de clouer au pilori le fameux dialogue inclusif d’Ali Bongo, dialogue qu’il considère comme un faux-semblant visant à la légitimation du mandat volé d’Ali Bongo Ondimba. Le Dr. Daniel Mengara ne manque pas d’avertir tous ceux qui participent à cette mascarade de dialogue inclusif des conséquences qui les attendent le jour du jugement dernier. Il affirme que le peuple gabonais n’oubliera pas ceux qui l’ont trahi en allant participer au dialogue manipulé d’Ali Bongo. Pour l’opposant, il est important de refuser toute forme de dialogue avec le dictateur et de tout faire pour l’isoler politiquement tant sur le plan national qu’international. Ce n’est que quand on isole une dictature qu’on parvient à causer sa chute, affirme le chef du BDP.

La deuxième partie de la vidéo, qui sera publiée dans une semaine, permettra au leader du BDP non seulement de revenir sur les modalités de la philosophie DTE (Destitution, Transition, Elections), mais aussi de répondre enfin à la question de savoir pourquoi il ne s’est jamais allié à Jean Ping lors de l’élection présidentielle de 2016. Le Dr. Daniel Mengara analysera ici de manière détaillée toutes les erreurs et improvisations qui ont fait que Jean Ping, comme à dessein, ait laissé Ali Bongo voler la victoire pourtant fortement affirmée d’un peuple gabonais qui a massivement rejeté Ali Bongo et le clan des Bongo Ondimba.
La troisième et dernière partie de la vidéo, qui sera publiée dans deux semaines, contiendra des analyses tout aussi explosives qui éclaireront les Gabonais non seulement sur les enjeux de la lutte actuelle, mais aussi les voies pouvant amener le peuple à la victoire finale.

Fait le 4 avril 2017 à Atlanta, Géorgie, Etats-Unis d’Amérique

Henri Omva Minko

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Test de négativité Covid-19 : Les résultats disponibles en 48 heures, selon les autorités

Les résultats des tests de négativité Covid-19 seront désormais disponibles en 48 heures. Une annonce qui intervient alors que certains attendent toujours leurs résultats...

Le Dr. Daniel Mengara participe à l’émission « Washington Forum » sur la Voix de l’Amérique

Le Dr. Daniel Mengara était un des invités à l'émission "Washington Forum" sur la Voix de l'Amérique ce jeudi 2 juillet 2020. La vidéo se...

Coronavirus : le système de santé du Gabon n’était prêt qu’à 20%

En dépit des efforts entrepris par le gouvernement ces quatre derniers mois, dans le but d’améliorer les conditions de travail des personnels de santé...

Côte d’Ivoire : le président Ouattara invité à briguer un troisième mandat après le décès de son dauphin

A Abidjan, la question est sur toutes les lèvres. Qui pour reprendre le flambeau après la mort d'Amadou Gon Coulibaly ? Il avait été...

Covid-19 : 239 chercheurs alertent l’OMS sur la transmission du virus dans l’air

Dans une tribune signée le 6 juillet dans le journal américain « New York Times », 239 chercheurs appellent l’OMS à revoir ses directives...

Réouverture des lieux de culte : La décision appartient au Premier ministre

Les leaders religieux ont rencontré le ministre de l’Intérieur, le 9 juillet à Libreville, au sujet de la réouverture des lieux de culte. Il...

Suivez-nous!

1,335FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Test de négativité Covid-19 : Les résultats disponibles en 48 heures, selon les autorités

Les résultats des tests de négativité Covid-19 seront désormais disponibles en 48 heures. Une annonce qui intervient alors que certains attendent toujours leurs résultats...

Le Dr. Daniel Mengara participe à l’émission « Washington Forum » sur la Voix de l’Amérique

Le Dr. Daniel Mengara était un des invités à l'émission "Washington Forum" sur la Voix de l'Amérique ce jeudi 2 juillet 2020. La vidéo se...

Coronavirus : le système de santé du Gabon n’était prêt qu’à 20%

En dépit des efforts entrepris par le gouvernement ces quatre derniers mois, dans le but d’améliorer les conditions de travail des personnels de santé...

Côte d’Ivoire : le président Ouattara invité à briguer un troisième mandat après le décès de son dauphin

A Abidjan, la question est sur toutes les lèvres. Qui pour reprendre le flambeau après la mort d'Amadou Gon Coulibaly ? Il avait été...

Covid-19 : 239 chercheurs alertent l’OMS sur la transmission du virus dans l’air

Dans une tribune signée le 6 juillet dans le journal américain « New York Times », 239 chercheurs appellent l’OMS à revoir ses directives...