Au Gabon, Guy Nzouba Ndama se dit désormais favorable à un dialogue entre la coalition d’opposition autour de Jean Ping et le pouvoir du président Bongo. Ancien président de l’Assemblée nationale et proche du chef de l’Etat, Guy Nzouba Ndama, qui a créé le parti Les Démocrates en mars dernier, donne un signe d’ouverture alors que vendredi dernier, un autre ténor de la coalition, Casimir Oye Mba, avait lui aussi appelé à un nécessaire rapprochement entre les deux camps.

Le dialogue voulu par Ali Bongo vient de se terminer. Alors que sa coalition l’a boycotté, Guy Nzouba Ndama semble aller à contre-courant. Pour lui, le blocage du pays ne peut plus durer, a-t-il expliqué à RFI.

Ce qu’il faudrait c’est que les deux camps se surpassent et trouvent un facilitateur qui permette aux deux camps de se retrouver, de se regarder les yeux dans les yeux et poser les vrais problèmes pour que nous repartions sur de bonnes bases.
Guy Nzouba Ndama

Certains opposants disent qu’ils ne sont pas surpris alors que l’ancien président de l’Assemblée vient de créer son parti Les Démocrates et souhaite aller aux législatives. Pour autant, Paul-Marie Gondjout, un des cadres du parti Union nationale, ne va pas aussi loin. « Un dialogue entre la coalition et le pouvoir est prématuré, estime-t-il. Parce que ce sont deux personnes pour l’instant qui sont au centre du problème. La logique voudrait que ce soit ces deux-là qui décident de la suite à donner parce que le Gabon est bloqué. On ne peut faire sans l’un ou sans l’autre. »

En tous cas les propos de Guy Nzouba Ndama ressemblent à du pain béni pour la majorité. « Je salue cette initiative pertinente. Il serait illusoire de continuer à attendre un hypothétique plan B donc par patriotisme il serait souhaitable que M. Ping puisse donner suite aux appels de ses principaux soutiens », soutient Faustin Boukoubi, secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG).

La pression est désormais sur Jean Ping. Il n’a pas fait de commentaire mardi soir, mais son entourage a annoncé qu’il ferait une déclaration importante vendredi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here