La caravane «jeune fille pour ta réussite scolaire dis non à la grossesse», a effectué son premier arrêt le 31 mai 2017 au lycée professionnel de Ntoum. Initié par l’association Équateur, elle vise à sensibiliser et encourager la jeunesse scolarisée à l’abstinence.

Les grossesses en cascade dans le milieu scolaire choquent les membres de l’association Équateur. Pour juguler ce phénomène, ils ont lancé un programme dénommé «jeune fille pour ta réussite scolaire dis non à la grossesse». Ainsi, plus de 200 lycéens du Lycée professionnel de Ntoum ont été édifié le 31 mai, sur les conséquences des grossesses précoces, des infections sexuellement transmissibles et des maladies sexuellement transmissibles sur le cursus scolaire de la jeune fille.

Les échanges entre les acteurs de la santé maternelle et infantile et les lycéens ont permis lors de cette première étape, de visiter les thématiques telles que le planning familial, les contraceptifs dans le but de contribuer à la réussite du projet «zéro grossesse en milieu scolaire».

«Etre autonome signifie subvenir à ces besoins sans dépendre de quelqu’un, vous êtes les adultes de demain, il est important que vous soyez responsables. Vous devez savoir aussi que l’autonomisation se prépare sur le banc de l’école. C’est là que vous vous donnez les moyens d’atteindre vos objectifs», a déclaré la présidente de l’association Equateur, Colette Amorissani, en guise de conseil à ses cadettes du Lycée professionnel de Ntoum.

Pour les animateurs de la séance d’échanges, si la grossesse est un accomplissement dans bien des cas, elle peut constituer un handicap majeur dans certaines situations, surtout quand elles surviennent en milieu scolaire. Après l’étape de Ntoum, la caravane s’arrêtera dans les villes de Kango, Bifoun et Lambaréné.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here