Le mouvement populaire pour la santé au Gabon (MPS-Gabon) exhorte le gouvernement à combattre le tabagisme, afin de protéger sa jeunesse et générer des ressources pour le développement du pays.

Le Mouvement populaire pour la santé au Gabon et ses partenaires ont célébré le 31 mai la journée mondiale sans tabac, sous le sceau du renforcement de la lutte contre le tabagisme.

Si le MSP-Gabon déplore les contradictions de la politique gouvernementale en matière de lutte contre le tabagisme, il condamne également les «fortes manœuvres orchestrées par l’industrie du tabac pour faire échec à l’application effective de la loi antitabac et ses différents textes», affirme son président, Thanguy Nzue Obame. En effet, le gouvernement gabonais a adopté le 11 avril 2016, cinq projets de décrets d’application de la loi 006/2013 relatifs à la lutte antitabac. Cependant, «les tergiversations, voire la confusion entretenue par des autorités pour faire appliquer la dite loi et ses textes d’application est criarde, voire alarmante», a indiqué Thanguy Nzue Obame.

Selon ce dernier, «le tabagismes constitue le plus important facteur de risque évitable de l’entrée dans la toxicomanie qui prend des proportions inquiétantes dans notre pays», a-t-il regretté, soulignant le phénomène de consommation du « Cobolo» et «Tramadol», des drogues à la mode dans les lycées et collèges par la jeunesse gabonaise.

Le MPS-Gabon appelle le gouvernement à accélérer la mise en place des mesures en faveur de la lutte antitabac, et surtout à faire de la lutte contre le tabac et les autres drogues, une priorité.

Le mouvement réclame la mise en place sans délais, la commission nationale de lutte contre le tabagisme, afin d’avoir un cadre d’action cohérent de lutte contre le tabagisme sur le territoire national. Il suggère également la majoration des taxes sur le tabac et ses produits dérivés, telle que le recommande le thème de l’OMS de l’année 2014, tout comme l’interdiction formelle, et ce, conformément à l’article 16 de la convention cadre de la lutte antitabac, la vente des cigarettes à l’unité afin de protéger davantage la jeunesse de ce fléau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here