Des partisans d'André Mba Obame, leader de l’opposition, demandent le départ du "Béninois" Maixent Accrombessi, devant l'Assemblée nationale à Libreville, le 4 mai 2011.

Le ministre de la Communication, porte parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze a indiqué à la presse jeudi ne rien savoir du retour au Gabon ou au palais présidentiel ou non de Maixent Accrombessi, ancien puissant et influent Directeur de cabinet du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

« Je ne suis pas au courant et ce n’est pas une activité gouvernementale. Je ne m’étendrais pas sur le sujet. Monsieur Maixent Accrombessi est un citoyen s’il est revenu au Gabon, je ne suis pas au courant. Donc je ne pourrais pas m’étendre sur ce sujet dont je n’ai aucune information », a sèchement répondu M. Bilie By Nze lors d’une conférence de presse au siège de Gabon Télévision.

La blogosphère s’est emballée depuis quelques jours sur un éventuel retour de l’ex homme fort du palais du bord de mer. M. Accrombessi a quitté discrètement le Gabon à la veille de l’ouverture de la campagne électorale en vue de l’élection présidentielle du 27 août 2016 suite à une attaque cardio-vasculaire.

Traité au Maroc, il partagerait sa vie entre Londres et le Bénin. La simple évocation de son nom provoque des frissons chez certains gabonais qui le considèrent à tord ou à raison comme le principal dirigeant du Gabon lors du premier mandat de 7 ans, d’Ali Bongo Ondimba.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here