Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées aujourd’hui à Libreville pour soutenir le président gabonais Ali Bongo Ondimba qui a fait l’objet jeudi d’un reportage brossant un portrait peu flatteur de sa personne et rappelant sa réélection aux résultats controversés.

“On a subi le magazine de (la chaîne publique française) France 2 qui a mis à mal le président. On a décidé de l’accueillir à l’aéroport -de retour de Cuba- pour lui montrer notre attachement”, a déclaré Yann Chancel, président de Génération Ali Bongo Ondimba, l’une des organisations qui a appelé à la manifestation.

Il affirmé que son mouvement a mobilisé 5.000 manifestants qui se sont rassemblés “spontanément” et “volontairement”.
“On nous a promis 8.000 francs CFA (12,2 euros)”, a confié aujourd’hui à l’AFP l’un des manifestants près de l’aéroport, au milieu d’une foule portant des t-shits et casquettes portant le prénom Ali. “Au quartier, la vie est difficile”, a-t-il ajouté pour justifier sa venue.

Sans avoir apporté d’éclairage inédit sur la situation du pays, le reportage revisite l’histoire de l’héritier d’Omar Bongo, pointant du doigt le train de vie luxueux d’Ali Bongo – visé par l’affaire des biens mal acquis -, l’obtention frauduleuse de son baccalauréat avec l’appui de la France et sa réélection contestée suivie de violences post-électorales en août 2016.

Par Le Figaro.fr avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here