Deux trafiquants ont été neutralisé par les agents de la Direction générale de la contre-ingérence et de la sécurité militaire (DGCISM) à Ndjolé, dans la province du Moyen Ogooué, au centre du Gabon, annonce lundi un communiqué officiel.

Ces trafiquants étaient en possession de 40 kg d’ivoire, représentant une trentaine de défenses d’éléphants.

Le Gabonais François Bé Nah et un ressortissant camerounais Emile Zuemo, ont été arrêtés suite à un renseignement fourni par des personnes de bonne volonté.

La transaction entre les trafiquants et l’intermédiaire devait se passer tard dans la nuit. C’est à bord d’une voiture pick-up qu’ils transportaient les pointes d’ivoire. Dès que le signal a été donné, les enquêteurs ont fait brusquement irruption.

Le code forestier gabonais prévoit que la chasse, la détention, le transport et la commercialisation des produits des espèces intégralement protégées sont interdits et punis de six mois d’emprisonnement et 10 millions de FCFA d’amende maximum.

Le Gabon, couvert à plus de 80% de forêts équatoriales, serait l’un des derniers grands refuges des éléphants de forêt. Le pays a perdu environ 11.000 éléphants lors de la dernière décennie, selon des statistiques officielles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here