CEMAC : le Tchad applique la décision de libre circulation des personnes

Le ministre tchadien des Affaires étrangères, de l’intégration africaine et de la coopération internationale, Hussein Brahim Taha a annoncé que les ressortissants de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac) n’auront plus besoin de visas pour entrer au Tchad.

« Tout ressortissant de l’un des Etats membres, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon et Guinée équatoriale, détenteur d’une pièce d’identité sécurisée (Passeport ou carte d’identité) en cours de validité, n’est plus soumis à l’obligation de visa d’entrée ou d’autorisation de sortie pour tout séjour ne dépassant pas trois mois en territoire tchadien », a indiqué le 10 août le ministre de la Justice.

Dans deux notes circulaires datant du 8 août, les autorités tchadiennes instruisent les services d’émigration et les missions diplomatiques à veiller à l’application effective de la décision sur la libre circulation, conformément aux instructions des chefs d’Etat de la sous-région. Une fois appliquée, cette mesure facilitera le commerce entre les six pays de la Cémac.

Réunis le 17 février dernier à Djibloho, en Guinée Equatoriale, les pays d’Afrique centrale avaient réitéré leur volonté de concrétiser la politique commune de libre circulation des personnes et des biens, mais celle-ci n’était pas appliquée, surtout par le Gabon et la Guinée équatoriale. En mars, Malabo avait finalement ordonné l’observance et l’exécution des dispositions de l’organisation sous-régionale sur ce sujet dans son pays.

En Afrique centrale, la question de la libre circulation des personnes reste une pierre d’achoppement pour l’intégration sous-régionale. Elle est toujours liée à des mythes : invasion démographique, spoliation économique et perversion sociale associée à la délinquance d’origine étrangère. Pourtant, depuis mai 2015, cette libre circulation des personnes était devenue effective même si elle permettait en théorie aux ressortissants de la zone de circuler sans visa à l’intérieur du territoire communautaire. Malgré cela, des obstacles administratifs et politiques persistent.

Lors du sommet de la Djibloho, le Gabon et la Guinée équatoriale s’étaient engagés à appliquer – sans exclusive – la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace commun, à toute personne physique possédant une carte nationale d’identité et/ou un passeport biométrique. Une mission de la commission Cémac devait s’assurer de la matérialisation de la décision.

Rappelons que la libre circulation des personnes et des marchandises en zone Cémac devait être effective le 1er janvier 2014, pour éviter de faire figure de « mauvais élève », en Afrique.

Nestor N’Gampoula

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....