Après la lettre de Macron à Ali Bongo : Bataille pour la légitimité à Libreville

Comme le veut la coutume diplomatique, le 9 août dernier, le président français, Emmanuel Macron a adressé une lettre de félicitations à son homologue gabonais, Ali Bongo Ondimba, à l’occasion de la célébration de l’indépendance du Gabon. Mais si le message n’avait rien d’extraordinaire, il a réussi néanmoins à engager une bataille de légitimité entre les camps de Jean Ping et du pouvoir qui se disputent la reconnaissance auprès du Chef de l’Etat français, depuis le terme du scrutin présidentiel de 2016.

« A l’occasion de la Fête nationale de la République du Gabon, j’ai le plaisir de vous adresser, à vous-même, ainsi qu’à l’ensemble de vos compatriotes, mes sincères félicitations. Je tiens à souligner l’importance que j’attache au dialogue et à la coopération entre nos deux pays sur des sujets d’intérêt commun tels que les changements climatiques ou la paix et la sécurité en Afrique. Je souhaite que nous continuions à travailler à l’approfondissement de notre relation et au renforcement des liens qui unissent si étroitement nos deux pays ».
Voilà le court message d’Emmanuel Macron à Ali Bongo. Un message qui a déclenché une avalanche de réactions entre l’opposition réunie autour de l’ancien candidat à la dernière présidentielle, Jean Ping et le camp du président gabonais, Ali Bongo Ondimba. Alors que les partisans du pouvoir exultent en saluant la lettre de Macron comme une preuve de la reconnaissance d’Ali Bongo par l’Elysée, ceux de Ping, eux critiquent sévèrement un message aux allures d’un camouflet.

Mieux, ils avancent même que ce message ne constitue en rien une preuve de considération du Chef de l’Etat gabonais par la France. Il ne fait donc plus de doute que même après 57 ans d’indépendance, le personnel politique gabonais, pouvoir comme opposition en sont encore à une recherche aveugle de légitimité auprès d’un président français. Une sorte de néocolonialisme paradoxal, voulu et entretenu par les dirigeants africains, qui n’hésitent pas appeler au secours une ancienne puissance colonisatrice quand ils ne dénoncent pas sa tutelle coloniale par son ingérence dans leurs affaires intérieures. C’est en cela qu’il faut comprendre le sens de la tournée européenne de l’opposant Jean Ping, qui lorgne depuis, en vain d’ailleurs, l’aide des Occidentaux pour venir faire le ménage et chasser du pouvoir son rival Ali Bongo, qu’il accuse de lui avoir volé sa victoire au soir du 27 août 2016. Mais au-delà de l’ancien patron de l’Union africaine, c’est presqu’une maladie commune aux opposants africains, qui en mal d’assises avec les régimes politiques de leurs pays, ne trouvent d’autre recours que celui du pays du Général De Gaulle. Une aide que les pouvoirs en place ne tardent pas à repousser avec l’éventail de la souveraineté nationale comme une forme de néocolonialisme insupportable. La France se retrouve ainsi au milieu du gué, comme l’ont dit Antoine Glaser et Stephen Smith, co-auteurs de Comment la France a perdu l’Afrique. Qu’elle intervienne, on dénonce son ingérence dans les affaires d’un Etat souverain. Qu’elle s’abstienne, on fustige son manque d’assistance à un pays ou peuple en danger.

Voir ainsi Jean Ping et le pouvoir se disputer la légitimité française à travers une simple lettre, c’est donc comprendre le degré d’infantilité politique des uns et des autres, qui ont du mal à se départir du fantasme français en Afrique. C’est malheureusement le sens de l’indépendance du Gabon dont on vient pourtant de commémorer la 57ème année.

Charles Nestor NKANY

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Rapatriement des Gabonais de France : Les éclaircissements de Bilie-By-Nze

L’imbroglio né du non-retour d’une douzaine de Gabonais bloqués en France à cause de la pandémie de Covid-19 a amené le ministre des Affaires...

Le Gabon face au Covid-19 : Le Dr Adrien Mougougou douche l’optimisme d’Ali Bongo

Le Gabon a certes construit ou rénové des hôpitaux, acheté du matériel ces dernières années, mais cela ne suffit pas pour une riposte efficace...

Suicide manqué de Brice Laccruche en prison : Du flou gaussien et des questions

Brice Laccruche Alihanga aurait tenté de suicider le 21 mai à la prison centrale de Libreville où il détenu depuis décembre 2019 pour détournements...

Conseil interministériel : Neuf projets de textes législatifs et règlementaires examinés

L’équipe conduite par Julien Nkoghe Bekale a mis à profit la célébration de l’Ascension pour passer au crible plusieurs projets de textes législatifs et...

Riposte contre la Covid-19 : Ali Bongo assure que le Gabon est outillé

Convaincu de la motivation des professionnels de santé au bénéfice desquels il a créé et annoncé le paiement d’une «indemnité Covid-19» et comptant sur...

Loi sur les catastrophes sanitaires : Pinailleries politiciennes ?

Le gouvernement a-t-il enjambé les procédures ? S’est-il imprudemment avancé sur un terrain reconnu au seul président de la République ? Ayant choisi de...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Dépistage du Covid-19 : Le Laboratoire Pr Gahouma se lance ce vendredi

Censé produire 10 000 résultats issus des dépistages au Covid-19 effectués dans les différents centres du pays, le laboratoire d’analyse médicale installé au sein...

Heurts : la police arrête et libère des syndicalistes pour non-respect des gestes barrières

Suite à la violation de la disposition interdisant les regroupements de plus de 10 personnes par des partenaires sociaux hier devant le ministère de...

Front social : en route pour la concrétisation des recommandations du Forum de la Fonction publique

Destiné à apporter des solutions aux situations administratives des agents de l'État, ainsi que cela avait été énoncé lors du forum de la Fonction...

Covid-19 : le Gabon veut interdire l’usage de la chloroquine dans le traitement thérapeutique

Le ministre gabonais de la Santé, Dr Max Limoukou, a réuni jeudi à son cabinet le comité scientifique et Comité de pilotage du plan...

Gabon : les régies financières à la caisse malgré la baisse des recettes de l’État

Quelques jours après leur montée au créneau, les syndicats des régies financières ont obtenu gain de cause auprès du ministère de l’Économie et des...