Justice/ONEP : Total Gabon et TESIGA Gabon sommés de donner

Fin du contentieux entre l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) et les deux opérateurs pétroliers Total Gabon et TESIGA Gabon. Le Tribunal de première instance de Port-Gentil via le Greffe civil a rendu deux ordonnances le 11 août dernier dans lesquelles il est clairement notifié aux deux entreprises citées ci-dessus de recommencer à prélever à la source les cotisations de leurs employés, (Ndlr : 30 à TESIGA Gabon et 20 à Total Gabon) syndiqués de l’ONEP sous peine de s’acquitter d’une astreinte de 30 000 Fcfa par jour et pour l’ensemble de son personnel.

Bonne nouvelle pour l’Organisation nationale des employés du pétrole, (ONEP) ! Et pour cause, la justice vient de vider, en faveur de l’ONEP, le contentieux l’opposant à Total Gabon et TESIGA, deux opérateurs économiques évoluant dans le secteur pétrolier gabonais. Pour rappel en 2015, au sortir d’une grève longue de trois mois, l’Union Pétrolière Gabonaise, l’UPEGA, avait demandé aux opérateurs pétroliers locaux de stopper les prélèvements à la source des syndiqués de l’ONEP. Des prélèvements que les entreprises pétrolières reversaient au syndicat des pétroliers. Conséquence : la trésorerie de l’ONEP a connu des perturbations, car les syndiqués, du moins un grand nombre d’entre eux, de l’ONEP ne s’acquittaient plus de leur cotisation mensuelle. Première entreprise à appliquer cette décision, Total Gabon en janvier 2015, suivi de Shell deux mois plus tard et par d’autres entreprises pétrolières.

Le verdict ?

Face à ce préjudice, l’ONEP s’est tournée vers la justice. D’où les deux ordonnances rendues par le Greffe civil du tribunal de première instance de Port-Gentil, le 11 août dernier. Tout en autorisant l’une des parties à se pourvoir, le tribunal a estimé que le refus de TESIGA Gabon de tenir compte des 35 autorisations de cession d’une partie des salaires de ses employés constitue une entrave. Du coup, la justice ordonne à TESIGA Gabon de revoir sa copie et respecter la volonté de ses syndiqués de l’ONEP. Le cas contraire, TESIGA devra payer une astreinte de 30 000 Fcfa par jour de retard pour l’ensemble de son personnel. Même décision prise à l’encontre de Total Gabon qui avait également refusé de tenir compte de 20 autorisations de cession de salaires. De quoi redonner le sourire au bureau de l’ONEP en ce temps de crise pétrolière et socio-économique.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....