CNR : Massavala-Maboumba en détention préventive

Le porte-parole de la Coalition pour la nouvelle République (CNR), Frédéric Massavala-Maboumba, a été inculpé le 8 septembre 2017 et placé en détention préventive, après son passage devant le juge d’instruction, selon des sources judiciaires confirmées par le bureau des présidents du CNR.

Le porte-parole de la Coalition pour la nouvelle République (CNR), Frédéric Massavala-Maboumba a été présenté le 8 septembre devant un juge d’instruction, suite à son arrestation deux jours auparavant par les agents de la direction générale de la recherche (DGR). Au terme de son audition au palais de justice de Libreville, le porte-parole du CNR a été inculpé et placé en détention préventive à la prison centrale de Libreville. Les motifs de l’inculpation : «provocation directe à un attroupement non armé par discours proféré publiquement; instigation à un attroupement non armé ayant troublé l’ordre et la tranquillité publique; instigation aux actes ou manœuvres de nature à provoquer des troubles ou manifestations contre l’autorité de l’Etat».

Avec la décision du juge d’instruction, Frédéric Massavala-Maboumba rejoint ses frères d’armes pour qui, il appelait vivement encore le 3 septembre dernier, à la libération. Il s’agit de Hervé Mombo Kinga, un militant récemment interpellé, de Bertrand Zibi Abeghe et Amiang Washington, tous deux emprisonnés au lendemain de l’annonce des résultats de l’élection présidentielle d’août 2016.

Après le verdict du tribunal, en après-midi, la Coalition pour la Nouvelle République a fait une déclaration pour dénoncer «un acte antirépublicain perpètré par le pouvoir dictatorial des Bongo/PDG qui, il faut le rappeler, est passé maître dans l’instrumentalisation des services de l’Etat à des fins politiciennes».

Au-delà de cette arrestation, la Coalition a dénoncé et condamné « la décision «administrative» inique portant interdiction de sortie du territoire national», ainsi que «les arrestations des compatriotes et membres de la coalition» qui se sont multipliées et sont «devenues systématiques, au mépris de la loi et des droits fondamentaux consacrés par la Constitution de la République gabonaise».

Pour le CNR, «ces faits violents, répétitifs, peuvent, à très brève échéance, constituer le détonateur d’une situation sociale explosive qui pourrait à coup sûr s’avérer difficile à gérer. Car, comme le disait l’ancien président américain John F. Kennedy : “Ceux qui rendent une révolution pacifique impossible rendront une révolution violente inévitable”», a déclaré Vincent Moulengui Boukosso, dans la déclaration du CNR.

Celle-ci fustige également «la volonté manifeste de ce pouvoir marqué du sceau de l’illégitimité d’étouffer toutes les libertés publiques» avec pour objectif «l’élimination programmée des leaders de la Coalition dans le but de déstabiliser celle-ci et d’isoler le président élu Jean Ping».

La Coalition appelle de nouveau «le peuple gabonais à se dresser, plus que jamais, et de manière irréversible contre un système anachronique sans foi ni loi qui menace la survie de tout un pays». Elle a pris à témoin l’opinion nationale et internationale sur ce qu’elle considère comme de «nombreux actes de violations des droits fondamentaux par un groupuscule de putschistes dont le déni de démocratie et l’échec généralisé compromettent l’avenir du Gabon».

Enfin, la Coalition a exigé la libération sans condition de M. Massavala-Maboumba et de tous les autres détenus d’opinion, estimant que «la patience du peuple gabonais a atteint ses limites».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Coronavirus: l’Afrique face à la pandémie le samedi 6 juin

Selon Africa CDC, le Centre africain de prévention des contrôles des maladies, le continent recensait ce samedi 177 953 cas de Covid-19 et 4...

Covid-19 : l’hydroxychloroquine n’a « aucun effet bénéfique » sur les patients hospitalisés, selon l’essai Recovery

Les chercheurs en chef de l’essai britannique ont annoncé cesser le recrutement des participants à ce volet de l’étude. Les résultats préliminaires du plus grand...

L’hydroxychloroquine est «inutile» contre le Coronavirus, selon un essai clinique majeur

«Ce n'est pas un traitement contre le COVID. Cela ne marche pas», estime Martin Landray, professeur à l'Université d'Oxford et codirecteur de l'étude RECOVERY. Une...

Etats-Unis : Joe Biden sera officiellement le candidat démocrate à la présidentielle

Joe Biden a annoncé vendredi qu’il disposait de suffisamment de délégués pour sa nomination comme candidat des démocrates afin d’affronter Donald Trump lors de...

Gabon / Côte d’Ivoire : Les raisons de la nouvelle virginité de Laure Gondjout

L’ancienne médiatrice de la République gabonaise, Laure Olga Gondjout, a été naturalisée Ivoirienne par Alassane Ouattara, le 28 février 2020. Son fils, Talyane Chalobah...

Pétrole : l’OPEP et la Russie prolongent d’un mois leurs baisses de production historiques

Les pays exportateurs de pétrole tentent de soutenir la hausse des prix, qui ont connu un niveau historiquement bas pendant la crise sanitaire. Voilà une...

Suivez-nous!

1,335FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Gabon / Côte d’Ivoire : Les raisons de la nouvelle virginité de Laure Gondjout

L’ancienne médiatrice de la République gabonaise, Laure Olga Gondjout, a été naturalisée Ivoirienne par Alassane Ouattara, le 28 février 2020. Son fils, Talyane Chalobah...

Gabon: la Haute Cour invalide la suppression du CGC, du BCPSGE, de l’ANPAC et d’autres établissements publics

Marie Madeleine Mborantsuo lors de la rentrée solenelle de la Cour constitutionnelle le 15 janvier 2020 © D.R. C’est par cette phrase sans équivoque que...

Handball féminin gabonais : dans la pénombre

La situation du handball féminin au Gabon désole plus d'une personne. Jadis classé parmi les grandes nations africaines, son niveau a bien régressé, contrairement...

Moyen-Ogooué : 3e province la plus touchée après l’Estuaire et le Haut-Ogooué

Les cas de Covid-19 au Gabon se multiplient de plus en plus, depuis l'apparition de cette maladie, le 12 mars dernier dans notre pays. Chaque...

Il y a désormais 3 101 cas positifs au Covid-19 au Gabon

Ce vendredi, le Gabon a franchi la barre de 3 000 cas positifs au Covid-19 d’après les statistiques publiées par le porte-parole du Comité...