Au Gabon, le ministre de l’Habitat, Bruno Ben Moubamba a été démis de ses fonctions ce jeudi. Ancien candidat à la présidentielle, ce responsable politique faisait partie des opposants les plus importants à avoir rejoint le gouvernement après la crise postélectorale. Durant son mandat, Bruno Ben Moubamba a connu de nombreux désaccords avec l’équipe gouvernementale.

Après sa réélection contestée, Ali Bongo Ondimba avait décidé de former un gouvernement d’ouverture. Beaucoup d’opposants avaient alors ignoré son appel. Bruno Ben Moubamba, arrivé 3e avec 0,53 % des suffrages, selon les résultats officiels du scrutin présidentiel, avait lui accepté d’entrer au gouvernement pour sauver la paix, disait-il.

Bombardé numéro deux, avec le titre ronflant de vice Premier-ministre chargé de l’Habitat, et devenu la figure emblématique de l’opposition, Bruno Ben Moubamba a ensuite ignoré le sacro-saint principe de la solidarité gouvernementale. Il a, par exemple, dénoncé une mise du Gabon sous tutelle lorsque le gouvernement a conclu avec le FMI un accord de relance économique.

Sur le terrain politique, il a aussi exigé la dissolution du PDG, le parti du chef de l’Etat qu’il considère comme la source du mal gabonais. Lors du dernier remaniement, Bruno Ben Moubamba avait déjà été rétrogradé ministre d’Etat. Ses relations avec ses collaborateurs ont toujours été houleuses. La suspension jeudi de trois directeurs généraux lui aurait donc été fatale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here