Pour l’élu social-démocrate allemand Jo Leinen, qui a participé à la mission d’observation européenne, “Ali Bongo n’est pas un président légitime.

Le Parlement européen a appelé jeudi le Gabon à cesser de “harceler, intimider et persécuter” les opposants au président Ali Bongo.

L’Union européenne juge “inacceptable” que l’opposant Jean Ping ait été récemment empêché temporairement de quitter le pays.

Dans sa résolution adoptée à Strasbourg, les élus européens appellent Libreville à “libérer immédiatement toutes les personnes encore détenues illégalement”.

Les parlementaires européens condamnent “fermement les menaces permanentes, les agressions, le recours à la force ainsi que les restrictions sévères et les intimidations à l’encontre des opposants et des défenseurs des droits de l’homme au Gabon”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here