De la discussion jaillit la lumière.» Cet adage semble avoir guidé les agents membres du Syndicat des conducteurs et techniciens de la Société gabonaise de transport (Sycotec), hier, lors d’une assemblée générale qu’ils tenaient à leur base, au lendemain de la signature d’un protocole d’accord avec leur tutelle.

L’accord du 12 octobre, au centre de la rencontre, semble avoir ramené la sérénité au sein de l’entreprise.

« Nous étions en service minimum qui représentait les 10%. A partir de ce protocole d’accord, nous passons de 10% à 50%. Nous souhaitons l’accalmie au sein de l’entreprise. Nous allons donc nous mettre au travail. Nous avons obtenu quelques avancées, notamment au niveau des assurances. Nous pensons qu’il faut travailler non seulement pour faciliter les prêts aux agents de la Sogatra, mais aussi pour dépénaliser les populations qui ont assez souffert de notre grève », a fait savoir Noël Obandza, secrétaire général du Sycotec.

Le protocole en question est la résultante d’un dialogue entre la tutelle, le ministère des Transports et les syndicats qui attendent désormais son applicabilité.

« Le protocole d’accord certes, mais nous attendons le suivi des recommandations. Ce protocole doit être regardé de près par les partenaires sociaux », a-t-il poursuivi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here