Jusqu’au 10 novembre prochain, les représentants de l’administration publique, des organisations patronales et syndicales débattront, une fois encore, du bien-être des retraités au cours de cette importante rencontre ouverte, hier matin, par Emmanuel Issoze Ngondet.

PRÈS d’un an après la publication du Code de protection sociale, et quatre mois à la suite de la tenue à Libreville du premier Forum national sur la retraite, la question du bien-être des personnes admises à y faire valoir leurs droits au Gabon revient toujours au centre des débats. Cette fois-ci, il s’agit de discuter et d’échanger pour l’amélioration totale de leur prise en charge et la garantie pour elles des lendemains sans désillusions.

D’où l’ouverture, hier à la chambre de commerce, jusqu’au 10 novembre prochain, des négociations tripartites (Etat-patronat-syndicats) sur la revalorisation de leurs pensions. En présence, notamment, du Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, et des membres du gouvernement.

« Le système en vigueur depuis plus de 40 ans est arrivé à essoufflement. Il importe donc de réfléchir ensemble sur les leviers qui assureraient, à court, moyen et long termes, la survie de notre système de protection sociale », a déclaré le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Nicole Assélé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here