Vue aérienne de Libreville (Photo d'illustration datée de 2012) © Liewig Christian/Corbis via Getty Images

Le séminaire de formation sur la communication interne et externe au sein d’un organisme de prévoyance sociale, organisé par la Conférence interafricaine de prévoyance sociale (Cipres), s’est achevé le 9 novembre.

Débuté le 6 novembre à l’hôtel Radisson Blu de Libreville, le séminaire de formation sur la communication interne et externe au sein d’un organisme de prévoyance sociale a pris fin le 9 novembre.

Animée par Emmanuelle Paboueta et Isabelle Carnevalier, respectivement directrice de l’information de la Caisse centrale de mutualité sociale agricole et directrice de la Mutualité agricole de Rouen en France, la formation s’est déroulée sous forme d’exposé axé sur des cas pratiques, suivis des débats.

Au terme de quatre jours d’échanges fluctueux, les participants ont formulé quelques recommandations. Il s’agit notamment de l’intégration de la communication en tant que outil de pilotage des organismes de protection sociale. Ils suggérèrent également de veiller à ce que les structures en charge de la communication aient un positionnement stratégique, au sein des organismes de protection sociale, et soient dotées d’un budget conséquent.

Les participants souhaitent la consolidation du cadre d’échange et de concertation des communicants des organismes de prévoyance sociale membres de la Cipres. Par la même occasion, ils souhaitent la pérennisation de cette forme de formation, pour renforcer la communication au sein des organismes de prévoyance sociale. Enfin ils suggèrent d’organiser spécialement une session de formation sur la communication digitale.

Au total, 61 participants en provenance de 11 pays membres de la Cipres, représentant 15 organismes de prévoyance sociale ont pris part à ce séminaire.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here