Des élections à sens unique pour le pouvoir en Guinée équatoriale

Les 300 000 électeurs équato-guinéens étaient appelés aux urnes dimanche 12 novembre pour des élections législatives, sénatoriales et municipales, dans ce pays dirigé sans partage par le président Teodoro Obiang Nguema depuis 1979. Son parti, le Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE), était très largement favori face à une coalition d’opposition comportant la Convergence pour la démocratie sociale (CPDS) et le parti d’un ancien lieutenant de l’armée revenu d’exil, mais interdit par la justice de participer au scrutin.

Pour les opposants, la journée a été rude, selon le récit qu’ils en font. Plusieurs assesseurs auraient été brutalisés, puis arrêtés. Du matériel de vote aurait été absent de nombreux bureaux, tandis que la police, elle, était bien présente.

Bref, pour Wenceslao Mansogo Alo, membre de la Convergence pour la démocratie sociale (CPDS), membre de la coalition d’opposition, les résultats attendus ne sont pas à prendre au sérieux. « Tout ce que l’on vient de faire, c’est du théâtre ! Parce que M. Obiang a déjà ses résultats. Il sait ce qu’il va faire, qui il va nommer à tel poste, s’indigne-t-il. Les dés sont jetés, on sait d’avance que c’est peine perdue. Mais on y va quand même parce que par l’intervention de la communauté internationale on espère que Monsieur devienne raisonnable. »

Du côté du parti au pouvoir en revanche, on affiche sa satisfaction et on se réjouit d’avance d’une très large victoire.

Pour Jeronimo Osa Osa Ekoro, secrétaire général du PDGE, le parti au pouvoir, les critiques de l’opposition sont anodines. « C’est la logique en Afrique. L’opposition ne fait que se plaindre, même sans fondements, pour justifier sa défaite, balaie-t-il. Ils ne font que de la démagogie et le peuple continue à compter sur le Parti démocratique de Guinée équatoriale avec son président. »

Même si elle obtient quelques rares élus, l’opposition indiquait dimanche soir qu’elle n’était pas sûre qu’ils accepteraient de siéger.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Coronavirus: l’Afrique face à la pandémie le samedi 6 juin

Selon Africa CDC, le Centre africain de prévention des contrôles des maladies, le continent recensait ce samedi 177 953 cas de Covid-19 et 4...

Covid-19 : l’hydroxychloroquine n’a « aucun effet bénéfique » sur les patients hospitalisés, selon l’essai Recovery

Les chercheurs en chef de l’essai britannique ont annoncé cesser le recrutement des participants à ce volet de l’étude. Les résultats préliminaires du plus grand...

L’hydroxychloroquine est «inutile» contre le Coronavirus, selon un essai clinique majeur

«Ce n'est pas un traitement contre le COVID. Cela ne marche pas», estime Martin Landray, professeur à l'Université d'Oxford et codirecteur de l'étude RECOVERY. Une...

Etats-Unis : Joe Biden sera officiellement le candidat démocrate à la présidentielle

Joe Biden a annoncé vendredi qu’il disposait de suffisamment de délégués pour sa nomination comme candidat des démocrates afin d’affronter Donald Trump lors de...

Gabon / Côte d’Ivoire : Les raisons de la nouvelle virginité de Laure Gondjout

L’ancienne médiatrice de la République gabonaise, Laure Olga Gondjout, a été naturalisée Ivoirienne par Alassane Ouattara, le 28 février 2020. Son fils, Talyane Chalobah...

Pétrole : l’OPEP et la Russie prolongent d’un mois leurs baisses de production historiques

Les pays exportateurs de pétrole tentent de soutenir la hausse des prix, qui ont connu un niveau historiquement bas pendant la crise sanitaire. Voilà une...

Suivez-nous!

1,335FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Gabon / Côte d’Ivoire : Les raisons de la nouvelle virginité de Laure Gondjout

L’ancienne médiatrice de la République gabonaise, Laure Olga Gondjout, a été naturalisée Ivoirienne par Alassane Ouattara, le 28 février 2020. Son fils, Talyane Chalobah...

Gabon: la Haute Cour invalide la suppression du CGC, du BCPSGE, de l’ANPAC et d’autres établissements publics

Marie Madeleine Mborantsuo lors de la rentrée solenelle de la Cour constitutionnelle le 15 janvier 2020 © D.R. C’est par cette phrase sans équivoque que...

Handball féminin gabonais : dans la pénombre

La situation du handball féminin au Gabon désole plus d'une personne. Jadis classé parmi les grandes nations africaines, son niveau a bien régressé, contrairement...

Moyen-Ogooué : 3e province la plus touchée après l’Estuaire et le Haut-Ogooué

Les cas de Covid-19 au Gabon se multiplient de plus en plus, depuis l'apparition de cette maladie, le 12 mars dernier dans notre pays. Chaque...

Il y a désormais 3 101 cas positifs au Covid-19 au Gabon

Ce vendredi, le Gabon a franchi la barre de 3 000 cas positifs au Covid-19 d’après les statistiques publiées par le porte-parole du Comité...