Tension au Zimbabwe, les militaires entrent dans la capitale

Des soldats et des véhicules blindés ont traversés les faubourgs pour se rapprocher du centre d’Harare, la capitale du Zimbabwe. Alors que Mugabe vieillissant est confronté à un défi sans précédent pour préparer sa succession, les observateurs internationaux craignent un coup d’Etat.

Les véhicules blindés, la police militaire et les soldats des forces armées du Zimbabwe ont traversé les faubourgs de la capitale mardi à Harare, au lendemain de l’annonce du général Constantine Chiwenga,chef des forces armées, qui a déclaré qu’il était prêt à intervenir pour mettre fin à la purge des partisans du vice-président limogé Emmerson Mnangagwa. « Nous devons rappeler à ceux qui sont derrière les manigances perfides actuelles que, lorsqu’il s’agit de protéger notre révolution, les militaires n’hésiteront pas à intervenir.

« Les purges actuelles, qui ciblent clairement les membres du parti ayant des antécédents de libération, doivent cesser immédiatement », a déclaré Chiwenga dans un communiqué lu aux journalistes lors d’une conférence de presse remplie de hauts responsables, mais sans que le Président Mugabe ou sa femme ne réponde.

Des témoins de la ville ont signalé plusieurs camions pleins de militaires et au moins six véhicules blindés sur les routes approchant de la ville en fin d’après-midi, mais les habitants ont déclaré qu’il n’y avait aucun signe de troupes au centre de Harare, à l’aéroport, du président Robert Mugabe.

Une deuxième colonne d’une douzaine de véhicules a été signalée se déplaçant sur la même route plusieurs heures plus tard.

Les déploiements de véhicules militaires et de soldats ont amené beaucoup de gens à croire qu’un coup d’Etat était en cours contre Robert Mugabe, le seul dirigeant que le Zimbabwe ait connu en 37 ans d’indépendance. On ne sait toujours pas qui a ordonné le mouvement militaire, bien qu’il s’agisse d’un défi sans précédent lancé aux forces armées par le président âgé de 93 ans.

Le Zimbabwe a été plongé dans la crise la semaine dernière quand Mugabe a limogé Mnangagwa, un vétéran de 75 ans des guerres de libération du Zimbabwe.

L’ancien chef du renseignement et associé de longue date du président avait été considéré comme son successeur le plus probable, et il a un important soutien au sein de l’establishment des forces de sécurité du Zimbabwe.

La chute de Mnangagwa ouvre la voie à son principal rival, Grace Mugabe, âgée de 52 ans, l’épouse du Président. Des actes de violences se multiplient au Zimbabwe alors que la nation organise des élections l’année prochaine, qui pourrait voir une opposition unie chercher à mettre fin au règne de près de quatre décennies du président Robert Mugabe.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....