Gendarme «agresseur» : Une enquête lancée, le militaire sanctionné

Le ministère de la Défense nationale dit avoir lancé une enquête pour déterminer les responsabilités suite à l’incident ayant opposé, le 8 novembre, des gendarmes et des élèves du Lycée technique national Omar Bongo (LTNOB) à Libreville.

Une enquête a enfin été lancée par le gouvernement suite aux nombreuses interpellations, y compris sur le plan international, après l’altercation ayant opposé, le 8 novembre au PK 5 (Libreville), des gendarmes et des élèves du Lycée technique national Omar Bongo. L’annonce a été faite dans la nuit du 14 au 15 novembre par le ministère de la Défense nationale sur Gabon Télévision. Celle-ci devrait permettre de déterminer les responsabilités de chacune des deux parties qui s’accusent mutuellement d’avoir été à l’origine de ce «regrettable incident».

En attendant les conclusions de l’enquête, le ministère a tenté de rassurer, en annonçant que le gendarme impliqué est «actuellement gardé dans les locaux disciplinaires de la police militaire à Gros-Bouquet». Le militaire mis en cause, a précisé le Général de brigade Elisabeth Nyngomanda, «fait l’objet de sanctions disciplinaires à titre conservatoire en attendant l’aboutissement de l’enquête en cours». Quelques élèves, présentés par les autorités comme «les meneurs» ont, quant à eux, été «entendus sur procès-verbal».

S’agissant de la version des faits, celle du gouvernement tranche avec celle entendue et lue ces derniers jours. En effet, si des témoins ont affirmé que l’incident est parti d’un banal accrochage entre un élève à qui le gendarme avait marché sur le pied en refusant de s’excuser, le communiqué du ministère de la Défense nationale affirme quant à lui que c’est le militaire qui a été «pris à parti» par les élèves alors qu’il tentait de faire son travail. Ce qui expliquerait donc qu’il ait délibérément jeté une grenade lacrymogène dégoupillée dans un taxi-bus rempli d’élèves, en prenant le soin de bloquer la portière pour que ceux-ci ne puissent s’en extraire. De ces deux versions opposées, laquelle considérer ?

Espérons néanmoins que toute la lumière soit faite au terme de l’enquête, dont certains craignent déjà qu’elle n’aboutisse pas, à l’exemple d’autres affaires dans lesquelles ont été impliqués des agents des forces de sécurité et de défense nationales. Les enquêtes lancées dans le cadre de l’«affaire Béranger Obame Ntoutoume» du nom du commerçant de 28 ans immolé le 1er novembre à Libreville, comme celle des femmes déshabillées n’ont par exemple pas encore livré leurs conclusions. Du moins pas officiellement. Là aussi, le gouvernement avait annoncé des sanctions disciplinaires à titre conservatoire.

L’«incident malheureux» du PK 5, a précisé le ministère de la Défense nationale, «a occasionné des dégâts corporels et matériels, dont un blessé léger et un cas ayant fait une crise d’asthme».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Maduro donne 72 heures à l’ambassadrice de l’UE pour quitter le Venezuela

e président Nicolas Maduro a donné lundi 72 heures à la cheffe de la délégation de l'Union européenne à Caracas pour quitter le Venezuela,...

Le Gabon annonce ce mardi des nouvelles mesures de déconfinement

Le Porte-parole du comité national de lutte contre le Coronavirus au Gabon (COPIL), Dr Guy Patrick Obiang Ndong, a indiqué lundi lors du traditionnel...

Diffusion plus lente, mortalité bien plus faible, en Afrique, le coronavirus joue une partition singulière

La jeunesse de la population, les modes de vie et le faible taux de pathologies aggravantes devraient protéger le continent d’une montée en flèche...

Covid-19 : 5 provinces pour plus de 100 nouveaux cas journaliers

Après avoir franchi la barre des 5 000 cas le jeudi 25 juin dernier au Gabon, les chiffres de contamination au Covid-19 poursuivent leur évolution,...

Covid-19 : L’espace Schengen fermé aux ressortissants gabonais

Après un vote le 29 juin 2020, les frontières extérieures de l’espace Schengen vont être rouvertes dès le 1er juillet 2020 à quelques pays,...

Lisbonne se reconfine face au retour de l’épidémie de coronavirus

Après une poussée de nouveaux cas, le gouvernement portugais appelle les habitants de certains quartiers de la périphérie de Lisbonne au devoir civique de...

Suivez-nous!

1,331FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Maduro donne 72 heures à l’ambassadrice de l’UE pour quitter le Venezuela

e président Nicolas Maduro a donné lundi 72 heures à la cheffe de la délégation de l'Union européenne à Caracas pour quitter le Venezuela,...

Le Gabon annonce ce mardi des nouvelles mesures de déconfinement

Le Porte-parole du comité national de lutte contre le Coronavirus au Gabon (COPIL), Dr Guy Patrick Obiang Ndong, a indiqué lundi lors du traditionnel...

Diffusion plus lente, mortalité bien plus faible, en Afrique, le coronavirus joue une partition singulière

La jeunesse de la population, les modes de vie et le faible taux de pathologies aggravantes devraient protéger le continent d’une montée en flèche...

Covid-19 : 5 provinces pour plus de 100 nouveaux cas journaliers

Après avoir franchi la barre des 5 000 cas le jeudi 25 juin dernier au Gabon, les chiffres de contamination au Covid-19 poursuivent leur évolution,...

Covid-19 : L’espace Schengen fermé aux ressortissants gabonais

Après un vote le 29 juin 2020, les frontières extérieures de l’espace Schengen vont être rouvertes dès le 1er juillet 2020 à quelques pays,...