Réconciliation nationale : «M. Mayila va la faire avec qui ?»

Au sujet de la «réconciliation nationale» proposée par Louis Gaston Mayila et ses compagnons, Guy Nzouba Ndama, bien que reconnaissant le bien-fondé de l’appel, doute que l’opposition parvienne à ses fins avant les prochaines législatives.

La «réconciliation nationale», telle que proposée au début du mois courant par Louis Gaston Mayila et ses compagnons de l’opposition, Guy Nzouba Ndama ne dit pas forcément «non». Le président du parti Les Démocrates y est même favorable, mais assure qu’il y a mieux à faire pour y parvenir. «C’est un nouveau gouvernement qui peut aller vers la réconciliation», a-t-il estimé, mercredi 10 janvier, à la faveur de sa sortie à Libreville.

Pour l’ancien président de l’Assemblée nationale, c’est le pouvoir qui est à même de porter cet appel à la réconciliation nationale, pour mettre un terme à la crise sociopolitique héritée de la réélection contestée d’Ali Bongo, en août 2016. «J’ai été, avec d’autres, le premier à demander que soit organisé un dialogue de synthèse qui tienne compte des dialogues d’Ali Bongo et celui de Jean Ping. La partie principale a dit «niet». [Or], c’est le président de la République Ali Bongo qui a le pouvoir, c’est à lui d’ouvrir la main. Si lui ne veut pas de réconciliation nationale, monsieur Mayila va la faire avec qui ?» s’est interrogé l’ancien député de la Lolo-Wagna.

Chez Les Démocrates, l’on estime plutôt que la réconciliation nationale souhaitée par certains au sein de l’opposition ne sera possible qu’après les prochaines élections législatives. «Nous disons : attendez que les Gabonais aient fait le choix, qu’ils aient envoyé des députés à l’Assemblée nationale. C’est la nouvelle majorité issue de ces élections qui pourra montrer son esprit d’ouverture, en prônant la réconciliation. D’autant que personne n’est content de voir ces compatriotes exilés, qui vivent dans des conditions difficiles. Et s’il n’y a pas cet esprit de réconciliation à la suite des élections législatives, ils sont condamnés à demeurer en exil», a expliqué Guy Nzouba Ndama.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Supputations sur un changement de Premier ministre : En toute lucidité et avec recul

Le choix du prochain chef de gouvernement ne saurait se réduire à une affaire de genre ni être guidé par le désir de céder...

Gabon: Magloire Ngambia attendu à la barre le 22 juin

L’ancien ministre de l’Economie devra comparaitre devant la Cour criminelle spéciale dans le cadre d’une accusation de détournement de 4 milliards de F portée...

CEEAC : un pas de plus vers la réforme

Depuis hier, Libreville abrite, par visioconférence, la 9e session extraordinaire du Conseil des ministres de la Communauté économique des États de l'Afrique Centrale (CEEAC)....

Dernier cambriolage à l’Engong Stadium : Deux militaires en garde à vue

Des militaires seraient impliqués dans le dernier cambriolage enregistré à l’Engong Stadium d’Oyem. Commis à la garde de l’infrastructure sportive, deux d’entre eux ont...

Covid-19 : l’impérieuse évaluation de la riposte

La 4e édition de la Journée nationale de l'évaluation (célébrée chaque 30 mai au Gabon) est passée sous silence, en raison du nouveau coronavirus....

Madeleine Berre : Le Bilan d’étape des réformes engagées

Nommée au ministère de l’Emploi, de la Fonction Publique, du Travail, de la Formation professionnelle, chargé du Dialogue social, le 12 janvier 2019, Madeleine...

Suivez-nous!

1,335FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : Passage imminent de la barre des 3000 cas positifs au Gabon

Au Gabon, la barre des 3 000 cas déclarés positifs au coronavirus devrait être atteinte et dépassée dans les prochaines 24 heures, alors que...

Supputations sur un changement de Premier ministre : En toute lucidité et avec recul

Le choix du prochain chef de gouvernement ne saurait se réduire à une affaire de genre ni être guidé par le désir de céder...

Covid-19 : Un cas positif au Gabon peut contaminer jusqu’à 4 personnes

Avec 2902 cas positifs confirmés au 3 juin dont 801 guérisons et 20 décès à la même date, le Gabon pourrait passer la barre...

Coronavirus : 15 personnes en réanimation le 3 juin au Gabon

Quelques 15 personnes touchées par le Covid-19 sont actuellement en réanimation au Gabon où 99 nouveaux cas positifs ont été enregistré, selon les statistiques...

Covid-19 : Les hôpitaux arrivent à saturation

L’épidémie de Covid-19 est dans sa phase critique et la plupart des lits disponibles pour la prise en charge des malades sont déjà occupés....