Avec plusieurs chantiers à l’arrêt, dont le dernier en date est celui de l’axe PK5-PK12, la situation est plus que morose dans le secteur du BTP au Gabon.

Les principales entreprises du secteur, parmi lesquelles Socoba, Entraco, Acciona, Mika Services et Sobea, ont procédé depuis début 2017 à un réaménagement de leurs effectifs, pour pouvoir faire face à la conjoncture difficile qu’elles traversent. En arrêtant toutes ses activités au Gabon en novembre 2017, Bouygues Energies Services a laissé sur le carreau plus de 200 collaborateurs qui ne savent plus à quels saints se vouer.

Avec l’arrêt du chantier du PK5-PK12, c’est également l’inquiétude et l’angoisse pour les salariés de Colas Gabon. En effet, faute de paiement, l’entreprise a stoppé toutes ses activités sur ce projet et les employés craignent dorénavant d’être mis en congés techniques, si rien n’est fait pour un redémarrage rapide des travaux.

Il ressort que les contrats de chantier de tous les collaborateurs travaillant sur ce projet (plus de 200) ne pourront pas être renouvelés par l’entreprise. De même, les sous-traitants et autres prestataires, se retrouvant brusquement sans activité, sont également obligés de réduire leurs effectifs.

Les autorités vont-elles laisser ce drame social prendre de l’ampleur sur les PK, quand on sait le nombre de personnes prises en charge par un seul travailleur ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here