Le Premier ministre gabonais Emmanuel Issoze-Ngondet © STEVE JORDAN / AFP

Démissionnaire puis reconduit, Emmanuel Issozet Ngondet reste Premier ministre du nouveau gouvernement du Gabon

Le Gabon a désormais un gouvernement. L’équipe, qui a pour mission d’organiser rapidement les élections législatives attendues depuis près de 2 ans, compte 41 membres. On n’y trouve pas de changements majeurs, y compris du côté du Premier ministre, qui a été reconduit.

Le Gabon s’est doté d’un nouveau gouvernement, vendredi 5 mai au soir. La nouveauté de cette nouvelle équipe, c’est l’entrée au gouvernement de 3 opposants modérés. Michel Menga M’Essone à l’habitat et Jean De Dieu Moukagni Iwangou à l’enseignement supérieur sont bombardés ministre d’Etat. David Mbadinga, le 3ème opposant à intégrer ce gouvernement, a quant à lui été logé au Commerce. Mais vont-ils accepter ces postes ? La question se pose car, en septembre 2015, Moukagni Iwangou avait déjà décliné une offre similaire.

Les hommes du président occupent toujours les postes clefs. Etienne Massard est à la Défense. Régis Immongault – qui a les faveurs des bailleurs de fonds – quitte l’Economie pour les Affaires étrangères. Alain Claude Bilie By Nze passe de la Communication au Sport et au tourisme. Il est remplacé à son ministère précédent par l’ancien journaliste Guy Bertrand Mapangou. Lambert Noël Matha reste à l’Intérieur. Idem pour le ministre du Budget, Jean Fidèle Otandault et celui du Pétrole, Pascal Houagni Ambourouet.

Ali Bongo a sacrifié quelques cadres du dispositif qui lui avait permis de conserver son pouvoir après la présidentielle de 2016. Il s’agit de Pacôme Moubelet Boubeya, Jean Pierre Oyiba et Paul Biyoghe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here