Le parti Union nationale (UN, opposition) a appelé, mardi, militants et populations à s’inscrire massivement sur les listes électorales, au cours d’une conférence de presse, animée par Roland-Rodrigue Moutoumbou-Ndjoungui, commissaire national enseignement supérieur et de la recherche scientifique de l’UN.

Ce parti de la Coalition pour la nouvelle république (CNR), regroupement soutenant Jean Ping, favorable à la participation aux législatives, prévues avant la fin de cette année, a exhorté de ne pas céder au fatalisme.

« L’UN demande à tous les citoyens dans les quartiers et dans les villages, surtout les jeunes, les femmes et tous ceux qui n’ont jamais voté d’investir massivement les centres d’enrôlement pour s’inscrire sur les listes électorales », a exhorté Roland-Rodrigue Moutoumbou-Ndjoungui, commissaire national enseignement supérieur et de la recherche scientifique de l’UN.

L’opération de révision de la liste électorale intégrant la phase d’enrôlement, du 15 au 29 juin prochain, fait observer quelques difficultés relatives au désir pour les citoyens de changer de centre de vote ou de résidence, note le parti. Une occasion pour lui, à travers cette conférence de presse, d’interpeller le ministre d’Etat à l’Intérieur, dans l’optique de corriger le tir, lui qui avait clairement signifié que les changements d’adresses quel que soit le centre d’enrôlement ne poserait pas problème.

L’UN souhaite que l’opposition surfe sur la vague de la présidentielle de 2016 qui a révélé une soif d’alternance chez les populations. Il appelle de ce fait à aller aux législatives en rangs serrés.

Un discours qui tranche avec d’autres partis de la CNR militant pour un boycott de ces élections. Leur démarche consiste à évacuer préalablement la question de la présidentielle de 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here