Le ministre du Pétrole et des Hydrocarbures, Pascal Houagni Ambourouet, a reçu, mardi à Libreville, le directeur Afrique de Pérenco, Denis Chatelan, qui est venu présenter le projet du groupe au Gabon, axé sur la transformation du gaz naturel, dont la liquéfaction occupe une place prépondérante.

«En rencontrant le ministre des Hydrocarbures, il s’agissait pour nous de lui faire le point sur le potentiel de notre nouveau projet pour le développement d’une nouvelle ressource pour le Gabon. Le gaz liquéfié permettra de valoriser le gaz du Gabon. C’est une énergie propre avec des conséquences sur l’environnement, moins importantes que d’autres sources d’hydrocarbures», a déclaré, à l’issue de la rencontre, le directeur Afrique de Pérenco, Denis Chatelan.

Le gaz naturel liquéfié est devenu une alternative plus sûre pour la création des richesses dans les pays producteurs. Tant, il permet de mettre à la disposition d’un grand nombre une source d’énergies beaucoup moins polluables que d’autres.

De même la mise en œuvre de ce nouveau projet permettra, non seulement le développement de nouvelles infrastructures et de technologies, mais contribuera surtout à la création de nouveaux emplois dans le pays.

Aussi, M. Chatelan a-t-il rappelé que, Perenco exploite un réseau de 450 kilomètres de tuyaux à haute pression vers tout le pays pour pouvoir alimenter les villes de Libreville et de Port-Gentil en gaz. Elle produit en moyenne 50 millions à 60 millions de pieds cubes de gaz naturel par jour au Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here