Le site de l’hebdomadaire Jeune Afrique révèle ce lundi que le vice-président de la République envisage de déposer plainte en France, contre le concessionnaire automobile Bentley après que sa facture ait été rendue publique.

Pierre-Claver Maganga Moussavou n’a pas franchement goûté la divulgation de sa facture par Matindafrique.com. La semaine dernière, le site de Jonas Moulenda, relayé par d’autres médias nationaux y compris Gabonreview, avait révélé que le vice-président de la République avait fait l’acquisition, en octobre 2017, de trois automobiles de luxe en France, dont le montant total est estimé à 650 millions de francs CFA. Il a décidé de se venger, informe ce lundi 30 juillet le site de Jeune Afrique.

Selon nos confrères, l’opposant «s’apprête à déposer une plainte en France contre le concessionnaire automobile Bentley», qui lui avait vendu, il y a 9 mois, un modèle Continental GT pour 158 800 euros, soit plus de 104 millions de francs CFA.

S’il précise que cet achat a été effectué en plusieurs versements, entre avril et octobre 2017, Pierre-Claver Maganga Moussavou fait mine de ne pas comprendre que sa dépense a choqué l’opinion, surtout au moment où le gouvernement et lui-même invitent les Gabonais à se serrer la ceinture face à la crise. A 66 ans, le VPR voulait seulement se faire plaisir. «J’espérais pouvoir m’offrir une Bentley sans que cela ne fasse autant de remous», confie-t-il à nos confrères, tout en se défendant d’avoir utilisé l’argent du contribuable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here