État de santé d’Ali Bongo : Pas de vacance du pouvoir à l’ordre du jour au Gabon

S’exprimant ce 3 novembre sur Radio France internationale (RFI) sur l’état de santé du président de la République, Guy-Bertrand Mapangou a exclu l’éventualité d’une vacance du pouvoir maintenant, non sans affirmer qu’Ali Bongo se remet progressivement de sa fatigue sévère diagnostiquée par les médecins.

Une semaine après l’annonce par la présidence de la République de l’hospitalisation d’Ali Bongo à Riyad, en Arabie Saoudite, pour une fatigue sévère, le porte-parole du gouvernement estime que la situation est sous contrôle.

Si plusieurs personnalités politiques appellent à une transition, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Guy-Bertrand Mapangou, exclut l’éventualité d’une vacance du pouvoir maintenant. «La vacance de pouvoir dont on parle tant maintenant n’est pas à l’ordre du jour. C’est d’ailleurs indécent d’en parler, alors que le président est en train de recouvrer progressivement sa santé », a-t-il déclaré, le 3 novembre sur RFI.

À en croire Guy-Bertrand Mapangou, «les médecins qui ont reçu Ali Bongo à l’hôpital du roi Fayçal de Riyad, ont bien diagnostiqué une fatigue sévère. Et pour l’instant, il lui a été prescrit un repos qui l’éloigne des affaires», a-t-il précisé, avant d’affirmer que «le président se repose aux côtés de ses médecins, sa famille et de ses collaborateurs qui sont avec lui à Riyad».

Au sujet de l’accident vasculaire cérébral (AVC) dont aurait été victime Ali Bongo, le ministre Mapangou n’a pas souhaité «se substituer au diagnostic des médecins». Toutefois, a-t-il précisé, «la présidence de la République va continuer à communiquer sur l’évolution de l’état de santé du président dans les prochains jours».

Interrogé sur un éventuel déplacement du Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, vers Riyad, pour s’enquérir de l’état de santé réel d’Ali Bongo, comme l’avait fait Jean Eyeghe Ndong en 2009 sous Omar Bongo, Guy Bertrand Mapangou a été clair : «Nous ne sommes pas en 2009. Ce n’est pas à l’ordre du jour. Le Premier ministre doit rester au travail pour que le pays fonctionne normalement en attendant».

Auteur : Jean-Thimothée Kanganga

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,335FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....