Gabon: « Ali Bongo Ondimba continue d’exercer ses fonctions »

Au Gabon, la présidence a publié un nouveau communiqué sur l’état de santé du président gabonais. Ali Bongo a été admis dans un hôpital, en Arabie Saoudite, où il participait au sommet du Davos du désert. Les rumeurs les plus contradictoires circulaient depuis. Un nouveau communiqué de la présidence de la République, publié ce dimanche 11 novembre, affirme que son état de santé s’est très nettement amélioré et qu’il continue d’exercer ses fonctions.

Les Gabonais sont restés deux semaines sans informations officielles sur l’état de santé de leur chef de l’Etat. Le dernier communiqué du pouvoir remonte au 28 octobre dernier. Le porte-parole de la présidence, Ike Ngouoni, affirmait qu’Ali Bongo Ondimba était victime « d’une fatigue sévère » l’obligeant à observer un repos au King Faysal Hospital d’Arabie Saoudite où il était admis en urgence.

Dans le communiqué de ce dimanche, la présidence reste assez vague sur le mal qui cloue le président gabonais sur un lit depuis trois semaines. La présidence parle aujourd’hui d’un « malaise et de vertiges persistants », conséquence « d’un saignement justifiant une prise en charge médicale en secteur hautement spécialisé ».

Plusieurs sources ont plutôt évoqué un accident vasculaire cérébral (AVC).

La présidence souligne que le chef de l’Etat gabonais, 59 ans, « est dans une phase de recouvrement de la plénitude de ses facultés physiques ». Son protocole de soins a été allégé.

« Ali Bongo Ondimba continue d’exercer ses fonctions », conclut le communiqué, une manière de couper court sur la polémique actuelle au sujet d’une éventuelle vacance de pouvoir.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Coronavirus au Gabon : point journalier du 29 juillet 2020

Gabon Matin vous livre le point journalier du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon...

Covid-19 : quand les chiffres alarment un peu

Il est difficile de ne pas ciller lorsque les autorités sanitaires déclarent qu'une seconde vague de l'épidémie n'est qu'une vue de l'esprit. La première...

Réouverture des espaces clos : s’entourer de tous les garde-fous

La crainte d'une nouvelle flambée épidémique, à la suite de la levée, le 30 juin dernier, des restrictions dans notre pays semble lentement se...

Ossouka Raponda face au soutien de sa communauté ethnique : La République au village

N’en déplaise aux porte-parole autoproclamés des Mpongwè, le Premier ministre n’est pas choisi au sein d’une communauté ethnique. Il est choisi au sein de...

Majorité : vers la révision de la charte ?

Le dialogue fait partie du triptyque du Parti démocratique gabonais (PDG), "Dialogue-Tolérance-Paix". La hiérarchie de cette formation politique y tient absolument, en ce sens...

Covid-19 : Pas de seconde vague de contamination au Gabon

Cumulant encore sa fonction de porte-parole du Comité de pilotage du plan de riposte contre le Covid-19 (Copil) avec celui du ministre de la...

Suivez-nous!

1,338FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Coronavirus au Gabon : point journalier du 29 juillet 2020

Gabon Matin vous livre le point journalier du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon...

Covid-19 : quand les chiffres alarment un peu

Il est difficile de ne pas ciller lorsque les autorités sanitaires déclarent qu'une seconde vague de l'épidémie n'est qu'une vue de l'esprit. La première...

Réouverture des espaces clos : s’entourer de tous les garde-fous

La crainte d'une nouvelle flambée épidémique, à la suite de la levée, le 30 juin dernier, des restrictions dans notre pays semble lentement se...

Ossouka Raponda face au soutien de sa communauté ethnique : La République au village

N’en déplaise aux porte-parole autoproclamés des Mpongwè, le Premier ministre n’est pas choisi au sein d’une communauté ethnique. Il est choisi au sein de...

Majorité : vers la révision de la charte ?

Le dialogue fait partie du triptyque du Parti démocratique gabonais (PDG), "Dialogue-Tolérance-Paix". La hiérarchie de cette formation politique y tient absolument, en ce sens...