Le président Ali Bongo déménagera de Riyad au cours de la semaine prochaine. Il va «se mettre en convalescence» dans un hôpital de Rabat au Maroc. «Il respire normalement et communique de manière cohérente».

«Ali Bongo sera transféré à Rabat la semaine prochaine pour convalescence», indique, ce 23 novembre, l’agence France-Presse (AFP) citant «une source présidentielle». L’information est corroborée par Morocco World News, journal en ligne opérant depuis Rabat au Maroc qui précise que «le Roi Mohammed VI a “réussi à convaincre” la famille du président gabonais de le transférer au Maroc au lieu de Londres». Ajoutant que Mohammed VI et Ali Bongo entretiennent de bonnes relations, le média marocain rappelle qu’en 2017, le président gabonais a partagé une photo de lui et du roi Mohammed VI durant l’adolescence, démontrant ainsi l’amitié de longue date qui les unit.

L’AFP semble en savoir un peu plus sur l’état de santé du président gabonais, puisque selon sa source présidentielle, Ali Bongo va passer «une période de convalescence et de réhabilitation» dans un hôpital de la capitale marocaine. On apprend également de la célèbre agence de presse française que Bongo n’est plus en assistance respiratoire et que son pronostic vital n’est pas engagé. «Les médecins pensent qu’il est prêt à voyager, même pour un aussi long voyage. Il respire normalement et communique de manière cohérente», a déclaré la source présidentielle de l’AFP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here