Le président gabonais Ali Bongo Ondimba est arrivé dans la matinée du 29 novembre à Rabat afin d’y poursuivre sa convalescence, après plus d’un mois passé dans un hôpital de Riyad.

Parti de la capitale saoudienne dans la soirée du mercredi 28 novembre, le président Ali Bongo Ondimba, âgé de 59 ans, est arrivé tôt jeudi à Rabat, a indiqué à l’AFP une source diplomatique marocaine.

Après son arrivée, le président gabonais a directement été conduit dans un établissement hospitalier de la capitale marocaine pour y poursuivre sa convalescence et sa rééducation, à la suite d’un accident vasculaire cérébral survenu fin octobre.

Aucune image du chef de l’État n’a été diffusée ni à son arrivée au Maroc ni à son départ de Riyad où, selon l’agence de presse saoudienne SPA, il a été salué par des officiels du ministère saoudien des Affaires étrangères.

Une « brève convalescence », selon Sylvia Bongo

Son transfert de Riyad à Rabat avait été confirmé la veille par la Première dame, Sylvia Bongo Ondimba, qui précisait qu’il « a été rendu possible grâce à l’amélioration très significative » de l’état de santé de son mari, parlant « de brève convalescence » au Maroc.

Elle annonçait également que le chef de l’État mettrait à profit sa convalescence « pour travailler sur les dossier les plus prioritaires » du Gabon, en faisant venir à Rabat « les principaux responsables de la présidence ».

Par Jeune Afrique avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here