Plutôt active ces derniers temps, la communication gouvernementale ne reste pas moins à parfaire. Certains ministres sont perçus comme les points faibles de celle-ci. La Primature assure que ça devrait bientôt changer, notamment grâce à la formation reçue le week-end écoulé. Le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale veut rendre “efficace” la communication de son gouvernement.
Plutôt active ces derniers temps, la communication gouvernementale ne reste pas moins à parfaire. Certains ministres sont perçus comme les points faibles de celle-ci. La Primature assure que ça devrait bientôt changer, notamment grâce à la formation reçue le week-end écoulé. Le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale veut rendre “efficace” la communication de son gouvernement.

Plutôt active ces derniers temps, la communication gouvernementale ne reste pas moins à parfaire. Certains ministres sont perçus comme les points faibles de celle-ci. La Primature assure que ça devrait bientôt changer, notamment grâce à la formation reçue le week-end écoulé.

Au sein du gouvernement, les ministres ne sont pas tous logés à la même enseigne, notamment en termes de communication. La plupart, nommés il y a moins d’un an ou un peu plus, n’ont pas tout à fait compris la nécessité de bien communiquer. Si certains semblent craindre les médias et restent peu actifs sur les sociaux, d’autres frisent l’excès, au point de passer désormais inaperçus, donc de louper leur objectif. Conséquence : en dépit du savoir-faire du groupe de femmes et d’hommes à la tête de la Direction de l’information gouvernementale (DIG), la communication gouvernementale manque encore d’efficacité.

Pourtant, Julien Nkoghe Bekale assure que ça devrait changer. Tous les ministres devraient bientôt être au même diapason. C’est en cela qu’a servi le séminaire gouvernemental organisé, samedi 14 septembre, au Cap Estérias.

Axé, entre autres, sur les aspects liés à la communication interne, aux «messages clés», aux «trois temps de l’interview», ce séminaire visait à donner aux membres du gouvernement les stratégies devant leur permettre de «maîtriser les outils de communication». À la Primature, l’on assure que les ministres ont travaillé sur des cas concrets, par exemple, la façon de se tenir devant la presse.

«On apprend tous les jours, et il nous a paru essentiel de donner aux membres du gouvernement des rudiments et des techniques pour une communication efficace», a justifié le Premier ministre au terme de la formation.

Pour Raphaël Sourt, formateur et expert en communication, l’objectif de ce séminaire était «d’apporter des connaissances aux ministres afin qu’ils puissent davantage travailler avec les journalistes, pour expliquer, faire savoir ce que fait le gouvernement au quotidien et quels en sont les résultats».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here