Le Dr. Daniel Mengara, dans le cadre de son retour en politique et après plus de trois ans de silence passés à faire ce qu’il a appelé l’introspection scientifique, a lancé aujourd’hui une vidéo qui présente de manière sommaire mais puissante son nouveau livre, un ouvrage-monument qui lui a permis de consolider ses pensées sur le Gabon et de les offrir en legs à la jeunesse gabonaise et africaine qui se cherche de nouvelles destinées et de nouvelles dignités.

Le volume, édité chez L’Harmattan à Paris, s’intitule LE GABON EN DANGER – DU DEVOIR DE RÉFORME AU DEVOIR DE VIOLENCE: AUTOPSIE D’UNE RÉPUBLIQUE MONARCHIQUE “BANANISÉE” EN ÉTAT DE DÉLIQUESCENCE (L’Harmattan, Septembre 2019).

Dans la vidéo, le Dr. Daniel Mengara explique sa notion de “devoir de violence” et réaffirme, cette fois de manière scientifique, sa pensée selon laquelle le Gabon ne pourra changer que par le pouvoir démocratique de la rue. Il laisse aussi les Gabonais avec cet extrait de son livre qui, à son avis, résume tout et explique pourquoi le Gabon n’a pas pu, tant à cause de la mauvaise volonté du régime en place que du hors-sujet politique de l’opposition, évoluer vers la démocratie.

EXTRAIT:

L’histoire du Gabon, il faut bien le dire aujourd’hui, est un véritable cimetière à tentatives de résolutions de crises qui n’ont jamais accouché que de solutions avortées, principalement du fait de la mauvaise volonté tant des Bongo que du régime en place. A cela, il faut ajouter la naïveté désormais chronique d’une opposition gabonaise qui a continué à croire qu’elle pouvait arriver, dans le cadre d’une dictature, à obtenir l’alternance en utilisant des moyens propres à une démocratie, comme les élections. Là où, techniquement, elle devait adopter une attitude de « guerre » et, donc, positionner ses leaders en « chefs de guerre » devant organiser puis diligenter des actions de désobéissance civile à même de faire plier le régime, elle a souvent botté en touche, finissant immanquablement, à chaque fois, par s’empêtrer dans un hors-sujet politique qui ne lui a jamais permis de se construire en une opposition de combat ou de lutte capable de démonter le régime pourtant généralement affaibli et visiblement discrédité des Bongo. Ce que l’on appelle « opposition » au Gabon s’est ainsi traditionnellement et systématiquement mue dans un hors-sujet politique permanent par lequel elle a cru pouvoir accéder au pouvoir avec des « chefs politiques » et des méthodologies électoralistes traditionnelles qui ont souvent confondu le Gabon avec une démocratie. Par ce hors-sujet par lequel elle a systématiquement continué à participer à des élections perdues d’avance, elle a continué, cette opposition, à confondre le Gabon avec un pays normal dans lequel des institutions normales régulaient le cours normal d’une démocratie normale. Or, le Gabon est tout sauf un pays normal avec une démocratie normale basée sur des institutions normales. Il n’est pas non plus une démocratie dans laquelle une opposition digne de ce nom continuerait à fantasmer sur sa capacité à évincer la dictature au pouvoir par le seul et unique levier de la force démocratique des urnes (Le Gabon en danger, pp. 373-374)

—————————
Le Livre est en vente chez:
—————————-
L’Harmattan (Editeur) — https://www.harmattan.fr (Sur place à Paris: 5-7 rue de l’Ecole Polytechnique, 75005 Paris, France)
La FNAC — https://www.fnac.com
Amazon (France) — https://www.amazon.fr
DECITRE — https://www.decitre.fr
AfricaVivre — http://laboutiqueafricavivre.com
LaCroix — https://ebook.la-croix.com
Cultura — https://www.cultura.com
Rakuten — http://fr.shopping.rakuten.com

Et un peu partout en France!!

PDF Promotionnel: LE_GABON_EN_DANGER

Contact Presse/Médias:
+1.973-447-9763

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here