Doing Business 2020 : le Gabon piétine à la 169e place mondiale

Les difficultés du Gabon se poursuivent quant à la facilité d’y faire des affaires. Le pays perd 0,58 points et stagne à la 169e place mondiale sur 190 économies évaluées dans le rapport Doing Business 2020.

La Banque mondiale a publié, le 24 octobre 2019, son rapport «Doing Business 2020», le 17e du genre. Pas de miracle pour l’économie gabonaise qui stagne à la 169e place sur les 190 économies évaluées et perd 0,58 points par rapport à l’édition précédente. Rien ne semble véritablement aller pour cette nation célébrant depuis une semaine les «prouesses» des dix années de règne de son président, que seul l’exécutif et ses partisans perçoivent.

Malgré les trois réformes effectuées en 2020 dans les domaines de la création d’entreprise, l’obtention d’un permis de construire et l’obtention de prêt, le Gabon ne parvient toujours pas à rassurer les investisseurs désireux de s’y installer. 35e en Afrique subsaharienne, derrière le Cameroun (168) et le Burundi (167), le score moyen pour la facilité des affaires au Gabon, pour les dix thématiques prises en compte dans le classement général, est de 45 points sur 100.

En effet, le Doing Business mesure la réglementation des affaires et son application effective dans 190 économies et dans certaines villes au niveau infranational et régional, à travers l’évaluation sur dix domaines d’affaires : création d’entreprise, obtention d’un permis de construire, raccordement à l’électricité, transfert de propriété, obtention de prêts, protection des investisseurs minoritaires, paiement des taxes et impôts, commerce transfrontalier, exécution des contrats et règlement de l’insolvabilité,

Selon l’évaluation de la Banque mondiale, le Gabon ne tire son épingle que dans les domaines de la création d’entreprise et de l’obtention d’un permis de construire, à travers lesquels il enregistre respectivement 87/100 et 59,8/100. Cependant, avec des sous-moyennes allant de 49,8 pour le raccordement à l’électricité à 24 points pour protection des investisseurs minoritaires, le pays poursuit sa décadence nonobstant les améliorations insufflées dans le segment Paiement des taxes et impôts où il engrange 20,18 points de plus qu’en 2019 lorsqu’il ne cumulait que 15,72 points.

Dans la région d’Afrique subsaharienne, bien que demeurant l’une des régions dont les performances sont les plus médiocres en matière de correction de ses handicaps, le Doing Business 2020 note que certains pays de la région tirent leur épingle du jeu. Deux pays de cette région se positionnent en effet dans le top 50 mondial : l’Ile Maurice, 13e mondial, seul pays africain dans le Top 20, et le Rwanda de Paul Kagame qui arrive en 38eme position. Le Soudan du Sud (185), l’Érythrée (189) et la Somalie (190) sont les économies les moins bien classées de la région.

Toutefois, le Togo et le Nigeria sont les économies ayant réalisé une progression dite remarquable. Le premier s’en sort avec un bond de 40 places, et intègre le top 100. Désormais 97e mondial, le pays a notamment facilité le transfert de propriété. Le Nigeria, classé 131e a facilité l’exécution des contrats en renforçant, par exemple, la qualité des procédures judiciaires.

Selon le rapport, 73 réformes (contre 108 en 2018) ont été réalisées en Afrique subsaharienne, pour une moyenne de 1,5 par pays. 65% des économies de la région ont réalisé au moins une réforme sur la période de l’étude.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....