C’est l’une des retombées de la participation du président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi (photo), au sommet Russie-Afrique qui s’est tenu les 23 et 24 octobre à Sotchi.

En marge de ces assises qui ont regroupé plusieurs dirigeants africains, le gouvernement congolais a signé un mémorandum d’entente avec une société de chemins de fer russes, a annoncé, via Twitter, Kasongo Mwema Yamba, porte-parole du président Tshisekedi.

A l’en croire, le protocole d’accord d’un montant de 500 millions de dollars porte sur l’installation d’une usine de montage de locomotives en RDC, en plus de la formation du personnel, et sur la construction et la réhabilitation de plusieurs voies ferrées.

Une délégation russe est attendue courant novembre, dans la capitale Kinshasa, en vue de la finalisation de ce partenariat, qui viendra donner un coup de jeunesse au réseau ferroviaire congolais vétuste et à la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC), en difficulté financière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here