spot_imgspot_img

Gabon : Toute fièvre désormais considérée comme une infection liée au Coronavirus

Le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (Copil) appelle les populations à considérer toute fièvre comme une infection liée au Covid-19.

Si lors de son point presse du 16 mai, le porte-parole du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (Copil) avait rappelé les principaux symptômes du Covid-19 afin de permettre à la population d’être alertes face à la maladie, le 18 mai il a davantage insisté sur la fièvre. «Nous insistons particulièrement sur la fièvre car nous sommes dans un pays où le paludisme sévit de manière endémique, c’est-à-dire toute l’année avec pour principal symptôme la fièvre», a déclaré Guy-Patrick Obiang. Cependant, a-t-il signifié, «en période de pandémie de Covid-19, toute fièvre doit d’abord être considérée comme une infection liée au Coronavirus».

En clair, a-t-il expliqué, «si vous faites de la fièvre, pensez d’abord au Coronavirus, pensez à faire en urgence le test de dépistage du Covid-19 dans les différents sites de dépistage pour pouvoir bénéficier des soins». Selon Guy-Patrick Obiang, toute fièvre doit d’abord être considérée comme une infection liée au Covid-19 car la majorité des patients qui ont des formes sévères ou ceux décédés reconnaissent avoir développé une fièvre qu’ils ont d’abord traitée sans succès comme un paludisme. Devant la persistance des symptômes, 7 à 8 jours, ils se sont rendus à l’hôpital où ils ont été testés positifs. «En somme, devant toute fièvre en période de pandémie, il faut penser au Covid-19, faire son test de dépistage et en cas de positivité se rendre à l’hôpital», a-t-il exhorté.

Alors que plusieurs personnes prennent des décoctions à base de plantes naturelles pour faire baisser la fièvre, Guy-Patrick Obiang insiste sur la nécessité de se rendre à l’hôpital. «N’oublions pas que si les doses sont mal appréciées, elle peuvent donner des insuffisances rénales» a-t-il dit, indiquant que beaucoup de patients arrivent avec des insuffisances rénales.

1122 cas testés positifs à Libreville

En matière de surveillance épidémiologique, a-t-il informé, sur 521 prélèvements effectués au 18 mai 112 nouveaux cas positifs ont été enregistrés. Soit un total de 1432 cas testés positifs à cette date. Au nombre des nouveaux cas, 38 sur 402 prélèvements dans l’Estuaire dont 12 cas issus du dépistage massif et 26 cas issus du dépistage actif. Soit un total de 1122 cas testés positifs dans cette province, notamment dans la ville de Libreville. Dans le Haut-Ogooué, 65 nouveaux cas positifs sur 92 prélèvements dont 46 à Franceville, 11 à Mvengue, 4 à Moanda et 4 à Mounana. Soit un total de 268 cas positifs. Le Moyen-Ogooué a enregistré 9 nouveaux cas positifs sur 27 prélèvements dont 5 à Lambaréné, 3 à Makouké et 1 à Benguié. Soit un total de 34 cas positifs.

En matière de prise en charge, a indiqué Guy-Patrick Obiang, 74 personnes sont hospitalisées dont 9 en réanimation. Il a dans le même temps notifié 57 guérisons. Soit un total de 301 personnes guéries au 18 mai. «Au total, sur les 7966 prélèvements effectués, nous avons enregistré 1432 cas testés positifs dont 301 guéris et 11 décès, 74 patients hospitalisés dont 9 en réanimation» a-t-il résumé, appelant les populations à respecter les mesures et gestes barrières.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,801FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES