spot_imgspot_img

Coronavirus en Afrique du Sud : un tribunal juge « irrationnelles » les restrictions en matière de confinement

Un tribunal sud-africain a jugé « inconstitutionnelles et invalides » certaines réglementations de confinement pour lutter contre le coronavirus imposées par le gouvernement.

Le juge a qualifié d’ « irrationnelles » les règles concernant les funérailles et les travailleurs informels, par exemple.

Le gouvernement a 14 jours pour réviser les règlements, selon cette instance.

Au départ, l’Afrique du Sud avait adopté des mesures de confinement parmi les plus restrictives au monde.

Le pays compte 35 812 cas confirmés et 755 décès.

La réglementation devra être revue

L’affaire a été déposée par le Liberty Fighters Network et la Hola Bona Renaissance Foundation.
La haute cour de la capitale, Pretoria, a statué que les règlements n’étaient pas liés au ralentissement du taux d’infection ou à la limitation de sa propagation.

« Les règlements … dans un nombre important de cas ne sont pas rationnellement liés aux objectifs de ralentissement du taux d’infection ou de limitation de sa propagation », peut-on lire dans le jugement écrit.

Le juge Norman Davis a soutenu qu’il était erroné d’autoriser les gens à voyager pour assister à des funérailles mais pas pour gagner leur vie par le commerce de rue, comme le font de nombreux Sud-Africains.

Le gouvernement a déclaré qu’il allait revoir la réglementation, mais qu’en attendant, les règles actuelles de confinement resteront de rigueur.
L’Afrique du Sud a assoupli ses restrictions de confinement et cette semaine, les ventes d’alcool ont repris après une interdiction de deux mois – mais uniquement pour la consommation à domicile.
Mais toutes les ventes de cigarettes restent interdites.

Les rassemblements, à l’exception du travail, des cérémonies religieuses et des funérailles, sont toujours interdits.

Les voyages entre les provinces sont également interdits et les vols internationaux sont annulés, sauf pour les citoyens rapatriés.

La police a ouvert près de 230 000 dossiers pour violation de la réglementation sur le confinement depuis le début de la fermeture le 26 mars.

Parmi les infractions, on compte les violations de l’interdiction du commerce de l’alcool et des cigarettes, le non-respect de l’obligation de rester chez soi et les rassemblements illégaux.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,801FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES