spot_imgspot_img

À Moscou, Ben Moubamba s’affame pour dénoncer une «gouvernance virtuelle» au Gabon

Le président de l’Alliance pour le changement et restauration (ACR) a entamé, le 19 juin à Moscou, en Russie, une grève de la faim illimitée. Il entend ainsi dénoncer «l’utilisation d’une gouvernance virtuelle au Gabon dans l’indifférence de la communauté internationale depuis le 27 octobre 2018».

Après Paris, Ben Moubamba a délocalisé son combat politique contre le régime d’Ali Bongo du côté de Moscou, en Russie. Le président de l’Alliance pour le changement et restauration (ACR) a entamé une grève de la faim «illimitée» le 19 juin près du Kremlin, le siège du pouvoir russe.

«Cette grève de la faim dénonce l’utilisation d’une gouvernance virtuelle au Gabon dans l’indifférence de la communauté internationale depuis le 27 octobre 2018. Une gouvernance virtuelle appuyée, par ailleurs, par un gouvernement fantoche et un pouvoir militaro-familial», a expliqué l’ancien vice-Premier ministre d’Ali Bongo dans une vidéo publiée sur sa page Facebook.

Outil de protestation pacifiste, la grève de la faim est un mode d’action qui s’est intensifié au XXe siècle pour mettre en lumière une cause ou un engagement. A travers ce mouvement de protestation initié dans le pays de Vladimir Poutine, Ben Moubamba exige également de la communauté internationale en général, de la France en particulier, «la cessation de tout appui à ce qui se fait au Gabon actuellement, c’est-à-dire la gouvernance virtuelle du pays et la non-vacance du pouvoir».

Il s’agit de la troisième grève de la faim du leader de l’ACR, après celles de 2009 et 2017 à Libreville. Dans le cadre de la protestation de Moscou, Ben Moubamba s’est dit prêt à donner sa vie pour obtenir gain de cause.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,801FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES