Cité Magnolia : logements inhabitables, la CDC réquisitionne le chantier

Les informations selon lesquelles les travaux de construction de la Cité Magnolia étaient avancés de 80 à 90% sont infondées, selon la Caisse des dépôts et consignations (CDC) dont la contre-expertise et une visite sur le terrain l’ont décidée à mettre en demeure les sociétés adjudicataires puis à réquisitionner le chantier au vu de leur refus de s’exécuter.

Contrairement aux informations véhiculées sur les réseaux sociaux et dans certains médias, sans nul doute à l’initiative des sociétés adjudicataires, l’état d’avancement des travaux de construction de la Cité Magnolia à Avorbam est loin d’avoir atteint les 80 ou les 90% supposés. C’est, en tout cas, ce qu’a révélé une contre-expertise commandée par la Caisse des dépôts et consignations (CDC), à travers sa filiale immobilière Avorbam Investissements, ainsi qu’une visite effectuée il y a quelque temps sur le terrain.

Selon un communiqué de la CDC, «plus de la moitié des logements en construction ne sont pas habitables et le cahier de charges n’a pas été respecté, conformément au contrat qui [la] lie aux entreprises» ayant obtenu les marchés, à savoir Nebulia Group, GFRA BTP et la Compagnie de Construction de l’Ogooué. Pourtant, la structure publique assure avoir «payé l’intégralité des sommes prévues, hors garantie de non-exécution (moyenne de 95%) depuis décembre 2019, afin de ne pas perdre la confiance en elle placée par les plus hautes autorités et dans l’optique de répondre aux attentes des populations gabonaises».

Si la CDC avait espéré que ce geste financier permettrait aux trois entreprises soumissionnaires d’accélérer, voire d’achever et de livrer les 200 logements comme prévu le 1er février 2020, il n’en fut rien. Elles se sont simplement refusées à tenir leur engagement pris le 7 janvier dernier au cours de la réunion organisée par le maître d’œuvre. Réunion qui visait notamment à «faire un état des lieux du projet et comprendre les raisons de la non-livraison des maisons en juin 2019, première date estimée», précise la CDC.

Face au non-respect de leurs engagements par les trois entreprises de BTP, la CDC a décidé de leur adresser des mises en demeure de reprendre les travaux sur le chantier les 19 mai et 12 juin derniers. Là encore, ses injonctions n’y ont rien fait, comme l’indique un constat d’huissier. D’où la décision de la CDC de reprendre le site de la Cité Magnolia et la placer sous surveillance policière en attendant la reprise des travaux dans les plus brefs délais par les nouvelles structures qui seront toutes soumises au Code des marchés publics.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Modèle de lettre du policier, gendarme et soldat patriotes

Voici la lettre type que nos policiers, gendarmes et soldats peuvent utiliser pour leur démission. Remplacez les éléments en gras souligné avec l’information qui...

Gabon: deux morts dans des manifestations contre les mesures anti-Covid

Des heurts entre la police et des manifestants qui participaient au concert des casseroles pour exiger l’allègement des décisions du gouvernement contre la propagation...

RDC: des policiers désormais en charge de la sécurité des résidences de Joseph Kabila

La garde rapprochée de l’ex–président Joseph Kabila démilitarisée en pleine crise avec son successeur Felix Tshisekedi. Désormais, ce sont des policiers qui assureront la...

Covid-19: les Gabonais sortent les casseroles pour protester contre le confinement

Au Gabon, concerts des casseroles à Libreville et dans plusieurs villes du pays. Démarré timidement mercredi, le mouvement a pris de l’ampleur la nuit...

Coronavirus: l’Afrique franchit officiellement la barre des 100 000 morts

L'Afrique, qui subit une seconde vague de coronavirus, a passé la barre des 100 000 morts depuis le début de la pandémie. Mais le...

Jusqu’où ira l’escalade entre le Soudan et l’Éthiopie ?

Les deux nations semblent avoir fait un pas de plus vers la guerre alors que leur différend frontalier dure depuis maintenant trois mois. Après...

Suivez-nous!

1,704FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES