UPG : les « Mamboundouistes » dénoncent « l’illégalité » du bureau actuel du CGE

Sous la direction de leur président, Guy-Constant Titus Koumba, les « Mamboundouistes » – un courant de l’Union du peuple gabonais (UPG) – se sont étonnés, récemment au cours d’un point-presse, de la situation qui prévaut actuellement au Centre gabonais des élections (CGE).

En effet, Guy Constant Titus Koumba et les siens estiment que « le mandat actuel des membres du bureau de cette autorité administrative autonome et permanente est arrivé à terme. Vu qu’ils avaient été investis dans leurs fonctions, après avoir prêté serment devant la Cour constitutionnelle le 2 mai 2018 ». Cela, ont-ils ajouté, au regard des dispositions de l’article 12g de l’ordonnance 00004/PR/2 018 du 26 janvier. Lequel énonce que : « La durée du mandat des membres du bureau du CGE est de deux ans renouvelable une fois. »

Au regard de ce qui précède, le porte-voix des « Mamboundouistes » s’est également étonné de ce que, à l’heure actuelle, la commission ad hoc chargée d’examiner les dossiers de candidature n’a pas encore été mise en place par le ministre de l’Intérieur, conformément aux prescriptions de l’article 12a nouveau du texte de loi susmentionné. D’où son appel, « aux fins de régulariser dans les meilleurs délais la situation illégale qui prévaut en ce moment au CGE ».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....