Cemac : Hausse de 5,49 % des émissions de valeurs du Trésor au premier trimestre 2020

Malgré un contexte marqué par la crise sanitaire du Covid-19, l’activité du marché des valeurs du Trésor affiche une tendance haussière au cours des trois premiers mois de l’année 2020. Selon le bulletin trimestriel du marché des titres publics de la Cemac, publié le 29 juillet 2020, les émissions des valeurs du Trésor ont atteint 667,98 milliards de francs CFA.

Les activités du marché des valeurs du Trésor des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), au premier trimestre 2020, ont enregistré, en émissions de bons du Trésor assimilables (BTA) et d’obligations du Trésor assimilables (OTA), un montant de 667,98 milliards de FCFA. Soit une hausse de 5,49 % par rapport au trimestre précédent.

Selon la Cellule de règlement et de conservation des titres par type d’instrument, et à l’instar des périodes précédentes, les émissions au 31 mars 2020 restent concentrées sur les BTA, qui représentent 80,49 % des montants levés. En effet, les émissions des BTA ont atteint 537,68 milliards de francs CFA, en augmentation de 100,28 milliards par rapport au dernier trimestre 2019. Les émissions d’OTA entre janvier et mars 2020 se chiffrent, quant à eux, à 130,30 milliards de francs CFA, en baisse de 65,50 milliards par rapport au trimestre précédent où ce montant s’élevait à 195,8 milliards de francs CFA.

«Au cours de ce trimestre, les Trésors publics du Gabon, du Tchad et du Cameroun ont été les plus actifs sur le marché, avec des émissions qui représentent respectivement 33,43 %, 19,89 % et 19,42 % du total des ressources levées sur ce marché», souligne le bulletin trimestriel du marché des titres publics de la Cemac publié, le 29 juillet 2020.

Toutefois, les ressources mobilisées sur ce marché des valeurs du Trésor au cours de la période sous-revue ont encore été en dessous du montant prévisionnel global de 774,44 milliards de francs CFA. S’agissant de la couverture des émissions des valeurs du Trésor, celle-ci s’est globalement améliorée au cours du premier trimestre 2020.

En moyenne, les émissions réalisées par les Trésors publics ont été sursouscrites. En effet, le taux moyen de couverture des émissions de BTA s’est établi à 150,5%, contre 126,6%, au quatrième trimestre 2019. Le taux moyen de souscription des émissions d’OTA est, quant à lui, ressorti à 112,7%, largement au-dessus du taux de 88,0% enregistré au trimestre précédent.

L’analyse par pays montre, pour ce qui est des BTA, que les émissions du Congo, du Gabon, et dans une certaine mesure, celles du Cameroun sont les plus courues. Il convient de relever que les taux de souscription des émissions de BTA de la Guinée Equatoriale et du Cameroun ont légèrement baissé au cours de la période sous revue. S’agissant des OTA, les taux de souscription des titres émis par le Trésor public du Congo ont été les plus élevés au premier trimestre 2020.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....