spot_imgspot_img

ARCHE DE ZOÉ • L’épilogue de l’affaire fait grincer des dents en Afrique

Qui paiera les 6,3 millions d’euros de dommages et intérêts dus aux familles des victimes ? demande la presse africaine, unanime pour critiquer vertement la grâce accordée par le président tchadien Idriss Déby aux six membres de l’association.

Les six bénévoles de l’association L’Arche de Zoé qui s’étaient illustrés dans une tentative rocambolesque d’enlèvements de 103 enfants au Tchad ont été graciés le 31 mars par le président Idriss Déby et sont sortis des différentes prisons françaises où ils étaient détenus. Condamnés à huit ans de travaux forcés par un tribunal de N’Djamena en décembre 2007, ils sont toujours redevables de 6,3 millions d’euros de dommages et intérêts à verser aux familles des enfants.

« L’affaire de L’Arche de Zoé a révélé à quel point cette bête immonde qu’est la Françafrique est coriace. Elle a tellement la peau dure que, chaque fois qu’on la croit atteinte à jamais, elle revient toujours à la charge », souligne l’hebdomadaire Le Bénin aujourd’hui, qui s’en prend violemment à Nicolas Sarkozy et à ses promesses de rupture. « Après de tels marchandages, qui feraient honte au plus vénal des épiciers, osera-t-on encore nous rebattre les oreilles avec la fameuse rupture », insiste pour sa part le magazine sénégalais Nouvel Horizon, qui ajoute que « la lamentable équipée des membres de L’Arche de Zoé prouve que, plus de quarante ans après les indépendances, l’Afrique reste un immense terrain de jeu où une bande de pieds nickelés, au nom d’une fumeuse morale humanitaire, peuvent kidnapper 103 gosses sans risquer grand-chose. »

Pour le quotidien burkinabé Le Pays, le Tchad est le grand perdant. Si Sarkozy peut se frotter les mains, car les intérêts des Français sont saufs, Idriss Déby n’a pas les moyens de faire pression sur Paris pour récupérer les quelque 6 millions d’euros de l’amende infligée aux accusés, que ceux-ci ne peuvent pas payer. Quant au gouvernement français, il a été clair, « pas un kopeck du contribuable français ne sera engagé dans cette affaire ». Et pourtant, rapporte le quotidien, « le président tchadien a tenté de lier le paiement des indemnités à la grâce, en vain ». Il ne pouvait pas en être autrement quand on se rappelle qu’au mois de février dernier Paris a sauvé le régime tchadien « contre la horde des rebelles qui tentaient de le renverser ». Alors qui indemnisera les 103 victimes et leurs familles ?

Exprimez-vous!

  1. c’est une hérésie de croire que la Françafrique disparaîtra par la seule volonté de la France. Les français ont tout à gagner dans se système de domination, et les valets africains sont les fervents défenseur du statut d’état sous tutelle mise en place par Foccard. Il n’y aura pas d’évolution notable dans les relations quasi filiale entre la France « mère » patrie, et les « enfants » africains. Les africains payent cher cette mise sous tutelle. Depuis 1960, les autres pays de la conférence de Bandung ont connus des améliorations visibles, marquantes, seul l’Afrique noire et notamment francophone n’a pas connu d’évolution. C’est toujours la même relation infantilisante, les chefs d’états africains ont toujours leur cellule à l’Elysée, et viennent plusieurs fois par an à Paris pour discuter avec le grand chef blanc. De De Gaulle à Sarkozy rien n’a changé entre Paris et l’Afrique noire francophone. Lorsque Bongo parle de secret entre chef d’état, pense t-il que les discussions entre Sarkozy et Busch sont dans la même catégorie que lui et Sarkozy ? Bongo est un analphabète, alors Sarkozy lui parle dans un langage d’analphabète, du style « moi vouloir ». Globalement les discussions entre les chefs d’états africains et les présidents français ne dépassent pas le stade de la puérilité, des cancans, des histoires de femmes de ministre qui fait cocu sont mari et rien d’autre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,856FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES