spot_imgspot_img

Gabon : La France renforce sa coopération universitaire

Un accord cadre pour la création d’un master «Génie industriel» a été signé le 26 janvier à Libreville entre le secrétaire général du ministère gabonais de l’Enseignement supérieur, Bertrand Mbatchi, et le président de l’Université française Jean Monnet de Saint-Etienne, Khaled Bouabdallah. Cet accord entre dans le cadre du renforcement de la coopération pédagogique et scientifique entre l’Université des Sciences et Techniques de Masuku (USTM), l’Ecole normale supérieure d’enseignement technique de Libreville (ENSET) et l’Université Jean Monnet de Saint Etienne, pour aider le Gabon à s’arrimer aux nouveaux standards internationaux de l’enseignement supérieure.

La coopération franco-gabonaise dans le domaine de l’enseignement supérieure s’est ouverte de nouvelles perspectives avec l’établissement d’un accord de partenariat pédagogique et scientifique entre deux établissements d’enseignement supérieur gabonais et une université française.

Le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur, Bertrand Mbatchi, et le président de l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne, Khaled Bouabdallah, étaient réunis le 26 janvier pour la signature à l’ambassade de France à Libreville d’un accord cadre pour la mise en place au Gabon d’un Master «Génie industriel».

Cette collaboration devrait englober plusieurs axes, à savoir l’organisation d’opérations de formation communes ou conjointes; la promotion de la codirection de travaux de fin d’études, de mémoires et de thèses ; la promotion des publications scientifiques dans les domaines de collaboration développés ; l’accueil des étudiants pour des périodes d’étude, de formation ou de recherche ; l’accueil des professeurs et des chercheurs pour des séjours de courte ou de moyenne durée afin de réaliser des travaux de recherche en commun; la participation aux congrès, colloques ou autres activités organisées par l’une ou l’autre des parties.

L’Université des Sciences et Techniques de Masuku (USTM), l’Ecole normale supérieure d’enseignement technique (ENSET) à Libreville et l’Université française Jean-Monnet de Saint Etienne, ont décidé d’allier leurs forces et compétences et d’établir des liens durables pour développer la coopération pédagogique et scientifique, promouvoir la recherche et les projets dans tout domaine où réside un intérêt mutuel.

La coopération entre les deux pays dans le domaine de l’Enseignement supérieur doit permettre au Gabon de pallier son manque d’enseignants du supérieur dû à l’absence de formation doctorale dans le pays. Il s’agit de former les personnes ressources qui seront capables de faire face aux nouveaux défis économiques qui se présentent dans ce pays, dans le domaine de l’industrie notamment (pétrole, bois, mines) et des infrastructures.

Le projet comporte également un volet relatif à la création à terme d’une école doctorale en Génie Industriel, à l’ENSET de Libreville.

La cérémonie de signature a été suivie d’une rencontre entre l’ambassadeur de France, Jean-Didier Roisin, et le ministre délégué à la Recherche Scientifique et au Développement Technologique, Théophile Mba Andeme, qui leur a permis d’aborder la qualité de la coopération franco-gabonaise en matière d’enseignement et les enjeux de la formation pour les jeunes.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES