spot_imgspot_img

Gabon: Un policier tire sur gangster à Mouila

Deux policiers qui tentaient d’appréhender Olivier Lomba, Gabonais, la trentaine révolue, fumeur de chanvre et repris de justice, ont été obligés d’utiliser leurs armes à feu, en tirant une balle à bout portant au-dessus des genoux du malfrat alors qu’il venait de lancer une attaque contre ces agents de police avec une arme blanche. Les deux policiers venaient d’arrêter un jeune adolescent connu sous le pseudonyme de « Mabuéla » de par sa petite taille pour un vol de radio stéréo.

Ils se sont rendus au domicile d’Olivier Lomba auprès de qui l’appareil aurait été revendu à 500 francs CFA, seulement.

« Surpris par la présence des policiers, Olivier Lomba s’est aussitôt emparé d’un sac contenant une machette et a frappé le tout sur l’un des policiers. Lorsque le second est arrivé pour le ceinturer, il a réussi à les balancer à terre », a raconté le témoin.

A ce moment, tous ceux qui étaient sur les lieux se seraient écartés et lui, désormais avec sa machette hors du sac, aurait foncé sur l’agent qui venait d’encaisser le coup à la cuisse.

Selon d’autres témoins rencontrés à l’hôpital où le policier et le bandit ont été conduits d’urgence, le second coup en direction de la tête du policier aurait été fatal s’il ne s’était courbé de justesse.

« Le second policier armé, qui a vu la vie de son collègue en danger, a dégainé et a tiré au genou », raconte un autre témoin prénommé Pergi, frère aîné de l’adolescent arrêté plus tôt, qui ajoute que « c’est à ce moment qu’Olivier s’est rendu ».

A l’hôpital, après une radiographie, le policier qui a reçu le coup de machette s’en est sorti avec un hématome à la cuisse droite.

« Heureusement qu’en dessous de mon pantalon jet j’avais une culotte jean », a expliqué l’agent visiblement choqué par ce qui s’emblait au départ être une mission banale.

Quant à Olivier Lomba qui est sorti de prison, il n’y a pas très longtemps, a-t-on appris et qui se fait appeler « le gouverneur » ou encore « l’envoyé de Dieu », il a été conduit au bloc opératoire pour l’extraction de la balle logée au-dessus du genou gauche après avoir transpercé le tibia droit.

« J’étais tranquille chez moi et ils sont venus m’attaquer. Je n’ai rien fait, je voulais seulement me défendre », a déclaré le blessé qui semblait « planer » sous l’effet de la drogue.

En effet, le présumer gangster ne se plaignait d’aucune douleur même pendant la manipulation des blessures avant qu’il ne soit conduit au bloc opératoire.

Depuis trois semaines, la ville est perturbée par de petits vols avec effraction et, selon les enquêtes menées, Olivier Lomba serait le chef de gang, d’où cette présence inopinée à son domicile sur les renseignements de l’un de ses « disciples » à qui il aurait crié « comment tu peux les emmener ici ? », à son plus grand désespoir.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES