spot_imgspot_img

Gabon : Myboto propose un Revenu minimum de solidarité de 25 000 F.CFA

Zacharie Myboto, le président de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD) est l’un des seuls piliers de l’opposition a ne pas s’être aligné derrière la candidature de Pierre Mamboundou pour faire bloc contre le parti au pouvoir propose un revenu minimum de solidarité de 25 000 F.CFA. Selon son directeur de campagne, Edmond Okemvélé, cette mesure sera suivie d’une conférence nationale sur l’économie.

«Notre projet de société s’articule sur deux points seulement. Si le candidat Myboto est élu au soir du 30 août, la première mesure que prendra le candidat est la mise en place du revenu minimum de solidarité (RMS) qui sera de 25 000 francs CFA par personne », affirme le directeur de campagne du candidat du changement.

Pour soutenir cet effort de solidarité, l’UGDD envisage de mettre en place, à coté du RMS, « une véritable politique de formation professionnelle, pour former les populations dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, car se sont des secteurs qui ne nécessitent pas beaucoup d’efforts intellectuels pour réaliser des résultats immédiats».

La deuxième grande articulation du projet de société de Zacharie Myboto porte sur « l’organisation d’une conférence provinciale sur l’économie et le social dans chaque province avec tout les représentants des provinces (élus locaux, responsables administratifs, chefs de cantons, de villages…) dans un premier temps ».

Les réflexions menées au niveau pronvincial seront mises en contribution pour l’organisation d’une «grande conférence nationale sur l’économie et le social à Libreville avec les représentants de chaque province pour avoir une visibilité plus nette des réalités économiques et sociales de l’ensemble des populations gabonaises », affirme Edmond Okemvélé.

Pour le parti de Zacharie Myboto qui prône le changement maintenant et qui affirme ne rester que le temps d’un mandat à la tête de l’Etat, il s’agit de faire l’état des lieux de l’économie du pays afin de jetter les bases saines pour un nouveau départ.

«Cette conférence nationale traitera des maux dont souffre notre pays en vue de trouver des solutions durables aux conditions de vie des Gabonais. On traitera des problèmes de tous les secteurs d’activités que sont l’emploi, la route, la santé, l’éducation, l’habitat, etc», argumente celui qui organise la campagne pour «le changement maintenant».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES