spot_imgspot_img

Gabon : Ndongou déjugé par la Cour Constitutionnelle

La Cour Constitutionnelle a publié le 29 août un communiqué qui stipule notamment que la présence des électeurs sur les lieux de vote pendant le dépouillement des urnes est autorisée. Cette mesure déjuge celles annoncées le 27 août dernier par le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, interdisant l’attroupement des populations autour des bureaux de vote après le vote le 30 août.

© D.R., Madame Mborantsuo

A la veille du scrutin du 30 août, le communiqué de la Cour Constitutionnelle confirme l’autorisation donnée aux électeurs de rester sur dans les bureaux de vote après l’accomplissement de leur devoir citoyen.

Ce communiqué intervient 48 heures après les consignes strictes dictées par le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, interdisant formellement l’attroupement des populations autour des bureaux de vote après le scrutin.

«Il n’est pas indiqué qu’il y ait des attroupements autour des bureaux de vote. Ce qui pourrait nous amener à faire le dépouillement dans un autre lieu», avait-il indiqué, avertissant que «force est à la loi, et force sera la loi».

Le communiqué de la Cour Constitutionnelle vient annihiler ces mesures, qui avaient par ailleurs été fortement contestées par plusieurs candidats de l’opposition, mais aussi le collège électoral.

«Le dépouillement est public. Il est effectué sans interruption au lieu du vote par les membres du bureau de vote, en présence des représentants des candidats», déclare la Cours constitutionnelle.

D’ailleurs le président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), René Aboghé Ella, a également abondé dans ce sens en invoquant l’article 85 du code électoral.

«Le dépouillement doit rester publique, c’est-à-dire effectué en présence non seulement des membres du bureau et des représentants des candidats, mais également sous le regard des électeurs», a-t-il déclaré le 29 août sur les chaînes publiques.

Les mesures annoncées par le ministre de l’Intérieur, par ailleurs chargé par intérim de la Défense nationale, intervenaient dans la foulée des appels du candidat André Mba Obame, qui demandait à ses électeurs d’attendre les résultats sur les abords de bureaux de vote afin de prévenir la fraude.

A cet effet, le candidat avait également demandé aux électeurs de communiquer les résultats des urnes immédiatement après le dépouillement à plusieurs médias locaux et internationaux afin d’entraver la manipulation des résultats.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES