spot_imgspot_img

Gabon: Le gouvernement se réjouit du calme et la sérénité qui prévalent à nouveau sur le territoire national

Libreville, 17 septembre (GABONEWS) – Au terme du Conseil des ministres de ce jeudi autour du président de la République, madame Rose Francine Rogombé, le gouvernement s’est réjouit du calme et de la sérénité qui prévalent à nouveau sur toute l’étendue du territoire national quinze jours après la présidentielle du 30 août 2009, a-t-on appris de sources officielles.

Rendant public le communiqué final, le Porte-parole du gouvernement, René Ndémézo’o Obiang, a souligné que « le Conseil se félicite en particulier de ce que partout, y compris à Port-Gentil où avaient éclaté des incidents au lendemain de la proclamation des résultats, la vie économique, politique et sociale ait progressivement repris son cours normal ».

Dès lors, faisant allusion au mot d’ordre de grève lancé par le collectif des battus à la présidentielle en vue de contester le verdict des urnes, le Gouvernement relève que « dans ce contexte, le Conseil a apprécié hautement la maturité politique dont vient de faire preuve le peuple gabonais en continuant à vaquer paisiblement à ses occupation les 14, 15 et 16 septembre 2009, rejetant totalement ainsi l’appel aux « villes mortes » lancé par une opposition manifestement en panne d’inspiration et en plein désarroi ».

Le chef de l’Etat, madame Rose Francine Rogombé, accompagné du président élu, du premier ministre et de nombreux membres du gouvernement, a effectué le 13 septembre dernier un visite à Port-Gentil « aux fins de témoigner de la solidarité de toute la nation » envers les sinistrés de la localité et de « s’imprégner sur place de l’ampleur des dégâts causés par les émeutiers et apprécier la reprise effective et progressive dans la capitale économique suite aux mesures de sécurité édictées par le gouvernement ».

Port-Gentil a été le théâtre de violences acharnées, de même que Libreville au lendemain de la proclamation des résultats de la présidentielle du 30 août 2009 ayant conduit à la magistrature suprême le fils aîné de feu Oma Bongo Ondimba, Ali Bongo Ondimba.

Exprimez-vous!

  1. La vie privée d’Ali Bongo Ondimba est presque classée « secret défense ». De tempérament réservé, il apparaît peu en public. Ses proches décrivent un hôte attentionné, un convive jovial, accessible et blagueur là où ses contempteurs voient un fils à papa dilettante. Comme son père Omar, il cultive l’esprit de famille. La sienne, s’entend, parce qu’il n’entretient pas forcément d’excellents rapports avec certains membres du clan Bongo. Ainsi de ses relations en dents de scie avec sa sœur aînée Pascaline, grande argentière du père, ou avec son frère Christian, 40 ans, patron de la Banque gabonaise de développement (BGD), au contraire de celles qu’il peut entretenir avec d’autres frères, comme Alex, dont il est très proche.

    Son épouse, Sylvia (son nom musulman est Nedjma), fille de l’assureur Français Édouard Valentin, avec qui il a eu quatre enfants, dont Bilal, un orphelin noir qu’il a adopté au Maroc en 2003, rejoint Viviane Wade dans le cercle très restreint des premières dames blanches (et françaises) au sud du Sahara. La quarantaine, jolie, sportive et elle aussi réservée, elle a fait de nombreuses apparitions aux côtés de son époux pendant la campagne. Mais personne ne sait vraiment quel type d’influence elle exerce sur lui.

    ABO est un passionné de musique, de football (sa première visite officielle a été pour l’équipe nationale), de golf et d’arts martiaux. Il a d’ailleurs choisi, depuis qu’il est ministre, un Coréen spécialiste de taekwondo pour diriger sa sécurité personnelle, monsieur Park, véritable homme de confiance… Son goût pour les belles voitures, lui, n’est un secret pour personne. Il ne s’en cache d’ailleurs pas. Mercedes, Lexus, Bentley et autres Porsche Cayenne garnissent le garage de son domicile de la Sablière.
    Tous droits de reproduction et de représentation Fermer
    > Votre nom :
    > Votre adresse mail :
    > Le nom de votre ami :
    > Adresse mail de votre ami :
    > Message :
    Ali Bongo Ondimba, l’héritier
    14/09/2009 08:19:19

    GabonCameroun – Sports
    Mondial 2010 : le Cameroun bat le Gabon (2-1)
    Le Cameroun a battu le Gabon 2 à 1 mercredi à Yaoundé, et pris la tête du groupe A de…

    football(376) – Mondial 2010(66) – Samuel Eto’o(18) – Paul Le Guen(8)
    Gabon – Politique
    Le gouvernement confirme son bilan des morts de Port-Gentil
    La ministre de la Communication a réaffirmé mercredi que les violences post-électorales à Port-Gentil avaient fait 3 morts. Un député…

    élection présidentielle(522) – décès(240) – gouvernement(223) – opposition(223)
    Gabon – Politique
    15 morts lors des violences à Port-Gentil, selon un député
    Pierre-André Kombila, député et figure de l’opposition, estime qu’au moins 15 personnes sont décédées lors des incidents de Port-Gentil qui…

    élection présidentielle(522) – décès(240) – opposition(223) – Pierre Mamboundou(32)
    Gabon – Politique
    La France sur ses gardes
    Une fièvre anti-française s’est emparée de Port-Gentil après l’annonce de la victoire d’Ali Bongo Ondimba à la présidentielle du 30…

    France(1022) – pétrole(188) – Bernard Kouchner(44) – Ali Bongo Ondimba(34)
    PolitiqueInternational – Politique
    Etats-Unis: Obama traité de « menteur » par ses adversaires
    Fin de l’état de grâce pour Barack Obama. Hier dans la soirée, le président américain a dû recourir à tous…

    USA(607) – Barack Obama(260) – crise économique(110) – Bill Clinton(6)
    International – Politique
    L’UE « pas prête » à lever les sanctions contre le Zimbabwe
    L’Union Européenne (UE) maintient les sanctions contre le Zimbabwe. Les 27, dont une délégation doit se rendre dans le pays…

    USA(607) – diplomatie(298) – UE(295) – Robert Mugabe(144)
    Centrafrique – Politique
    L’armée ougandaise capture un commandant de la LRA en Centrafrique
    Un homme présenté comme étant chargé de la sécurité du rebelle ougandais Joseph Kony a été arrêté en Centrafrique il…

    rébellion(291) – arrestation(64) – LRA(35) – Joseph Kony(13)
    Niger – Politique
    L’ex-otage Robert Fowler persuadé d’avoir été « vendu »
    Rien ne permet d’affirmer que des informations sensibles en provenance de l’ONU aient rendu possible l’enlèvement au Niger d’un diplomate…

    ONU(506) – diplomatie(298) – rébellion(291) – terrorisme(154)
    21/09/09 – 06h24
    Somalie: au moins 17 morts dans des combats dans le sud-ouest20/09/09 – 21h35
    Sud-Soudan: nouveaux affrontements dans un secteur sensible20/09/09 – 20h21
    Somalie: « le moment est venu de revoir le mandat de l’Amisom », estime l’UA20/09/09 – 16h34
    Naufrage d’embarcation d’immigrés: les rescapés devant le parquet de Tanger20/09/09 – 16h34
    Naufrage d’embarcation d’immigrés: les rescapés devant le parquet de TangerToutes les dépêches
    ce que je crois
    Si vous voulez l’alternance… courrier sud
    Congés d’été

    Gabon
    Comment héberger des journalistes sans se fâcher ?
    par Georges Dougueli Congo Brazzaville
    Retour sur une élection
    par Tshitenge Lubabu M. K. Algérie
    Voilées, coupées et décalées.
    par Cherif Ouazani
    Un oeil sur l’actu Carte de la Somalie (…) Carte de la Somalie (…) Carte du Soudan (…) Le président soudanais Omar el-Béchir assiste à une cérémonie au nord de Khartoum, le 5 (…) Le représentant de l’Union africaine en Somalie, Nicolas Bwakira, le 18 septembre 2009 à Nairobi (…) Des proches de soldats burundais tués en Somalie, le 19 septembre 2009 à Bujumbura (…) Capture écran de la chaîne marocaine TV2M montrant un survivant d’une embarcation de clandestins près (…) Une capture d’écran de la télévision espagnole TV2M montre une personne rescapée du naufrage, le (…) Images de la télévision marocaine TV2M montrant le corps d’une des victimes du naufrage d’une (…) Le président soudanais Omar el-Béchir assiste à une cérémonie au nord de Khartoum, le 5 (…)Toute l’actu en images

  2. le gabon un véritable havre de paix : un chef d’etat d’origine nigerianne,la premiere dame française,les gardes d’orines asiatiques, les fréres du présidents: ethiopiens, ses enfants:marocains et autres. conséquences,il faut attendre trés longtemps pour q’un gabonais de souche arrive un jour au pouvoir. notre histoire resemble étrangement à celui du LIBERIA où les anciens esclaves libérés en amerique et envoyés en afrique ont elu domicile dans ce pays. et les fils de ces esclaves ( helen jonhson,prince jonshon, charles taylors etc…) ont confisqué le pouvoir aprés avoir assassiné Samuel DOE un autochtone.pendant les dernieres elections presidentielles un autre enfant du pays, l’ancien footballeur professinnel georges opong weah malgrés sa popularité avait ete battu par helen serleaf l’actuel chef de l’état, par la main mise des occidentaux. voilà ce qui nous arrive aussi car tant que tous les petits fils bongo n’auront pas fait le tour du palais du bord de mer, aucun fangs, aucun pounou,encore moins un teke d’origine n’aura la chance de devenir chef d’etat dans le bongoland.

  3. Une vilaine affaire de linge sale s’étalant sur une dizaine d’années (au minimum) et que les dirigeants de l’Afrique centrale auraient sans doute préféré laver en famille, tant ses implications sont potentiellement dommageables pour la crédibilité de leur coffre-fort commun. Mais les secrets d’État n’ont qu’un temps, et celui-là n’aura pas résisté longtemps à la disparition du « parrain » de la Beac, qui faisait régner sur l’institution une omerta digne d’un clan sicilien : Omar Bongo Ondimba

  4. Armand Brice Ndzamba, 43 ans, gabonais, comptable du bureau extérieur de Paris de février 1994 à début 2009. Aujourd’hui suspendu, il a discrètement quitté la France en mai 2009 et vit depuis à Libreville. Selon les rapports d’enquête, il serait l’homme clé de l’affaire. Très actif au sein de la section parisienne du Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir et se présentant comme proche d’Ali Bongo Ondimba, ce Punu marié à une Française était considéré comme un intouchable. Lui seul maîtrisait la comptabilité (et le logiciel comptable) du BEP. L’unité centrale de son ordinateur a d’ailleurs disparu.

    Les différents rapports d’enquête l’accusent d’avoir émis près de trois cents chèques frauduleux à la signature contrefaite entre 2004 et 2008 à partir du compte du BEP auprès de l’agence Champs-Élysées de la Société générale, pour un montant global d’un peu plus de 6 millions d’euros. Ces chèques étaient libellés à son nom propre, à celui de son épouse ou au nom de l’une des sociétés dont il était le gérant. En violation des statuts de la Beac qui interdisent à ses agents toute activité commerciale, Ndzamba contrôlait en effet une demi-douzaine de sociétés (Ruby Car, Ruby Export, Ruby Phone, Ruby Gestion, etc.) qui étaient devenues peu à peu des fournisseurs prioritaires de la Beac.

    Une activité qui lui a permis d’investir au Gabon dans un projet immobilier (voir p. 31) et d’arrondir substantiellement ses revenus. Rémunéré 3 000 euros par mois en tant qu’agent d’encadrement moyen, Armand Ndzamba était en effet assujetti en France à l’ISF, l’impôt de solidarité sur la fortune, réservé aux gros contribuables ! Particulièrement visé par les rapports d’enquête, qui n’hésitent pas à lui reprocher en sus le détournement de cotisations sociales, Ndzamba aurait bénéficié de la complicité active de la propre secrétaire du délégué du gouverneur, Marie-France Robert, une Franco-Congolaise démissionnaire fin 2008 et installée depuis au Maroc, laquelle aurait reçu un demi-million d’euros en chèques frauduleux et divers voyages pour ses bons services.

  5. Dieu vous aura raison de vous, savourez cette victoire malsaine car vous avez volé la victoire du peuple gabonais, attendons car il est dit à dieu la rétribution. Les voies de dieu insondables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES