spot_imgspot_img

Congrès du PDG J-2: Honorine Dossou Naki appelle à la solidarité militante en faveur de la fédération de l’Ogooué-Maritme

A deux jours de la tenue du Congrès extraordinaire du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), Honorine Dossou Naki, membre du Bureau permanent de cette formation politique, sollicite la solidarité des autres fédérations provinciales en faveur de l’Ogooué-Maritime, sa province d’origine.

« Nos camarades savent ce que l’Oogooué-Maritime a subi et je l’ai dit lors des dernières échéances politiques, mais la fédération PDG de l’Ogooué-Maritime est toujours présente ; ce que nous demandons aux autres camarades, aux autres fédérations et aux autres provinces, c’est de nous apporter aussi leur solidarité et leur soutien afin de comprendre les difficultés que nous vivons au quotidien dans la province, car on peut dire que notre région est à majorité acquise à l’opposition et c’est au quotidien que nous subissons les assauts de nos frères d’en face », a expliqué le membre du bureau permanent avisant qu’ « ici dans l’Ogooué-Maritime, tous les coups sont permis pour détruire y compris ceux les plus inavouables ».

« Cette province est un Gabon en miniature, toutes les composantes nationales sont représentées ici, même si on nous dit qu’on n’aime pas voir les autres, mais si on sillonne bien la province, vous verrez que toutes les composantes nationales sont représentées ici » et « en tant que tel, vous verrez que leurs leaders sont à Libreville. On se réunit ici au niveau du parti pour prendre des décisions, mais tant qu’ils n’auront pas des instructions de la part de ceux qui sont à Libreville, au dernier moment nous avons l’impression que les autres nous font faux bond», a-t-elle révélé.

«Pendant le séjour du chef de l’Etat ici, il y a des camarades du Woleu-Ntem (province située au nord du Gabon) par exemple, qui se sont retrouvés en vue de sensibiliser les camarades vivant ici. C’est de ce genre de geste que nous avons besoin et attendons des camarades des autres provinces », a sollicité Madame Honorine Dossou Naki, qui signale au passage que « les pédégistes de l’Ogooué -Maritime sont là, on ira debout ».

« A la veille de l’élection présidentielle, ils ont cru qu’ils allaient enterrer le PDG et que le navire allait sombrer, il n’en a pas été le cas, bien sûr que des cadres et poids lourds du parti sont partis, mais le PDG survivra toujours », a-t-elle rappelé.

Selon elle, le congrès qui se tiendra les 12 et 13 mars prochains va recentrer les choses, restaurer les troupes afin d’aller de l’avant.

« Ce n’est pas un congrès de rupture, mais un congrès qui est là pour adapter le parti au contexte du moment, en vue de sa modernisation », a-t-elle conclu.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES