spot_imgspot_img

Eglise évangélique du Gabon : Qui succèdera au pasteur Clément Obame Mezui ?

Les travaux du synode national extraordinaire s’ouvrent mardi matinau village Akok à 58 km de Libreville, ces travaux vont déboucher sur l’élection d’un nouveau pasteur appelé à succéder au pasteur Clément Obame Mezui. Les fidèles de cette congrégation protestante se posent déjà la question de savoir qui succèdera au pasteur Clément Obame Mezui, président sortant de l’Eglise Evangélique du Gabon (EEG) ?

En attendant de le connaître, les révérends pasteurs Rostand Essono Ella, Félix Ango Mvé, André Nguéma Mintsa et Moïs Edou Akoué, tous candidats à la succession, se sont prononcés sur leur cursus et les motivations de leur candidature pour la présidence de l’EEG. Pour le premier cité, le pasteur Rostand Essono Ella, qui est né le 07 août 1966 à Bitam (nord du Gabon) et titulaire d’une maîtrise en théologie obtenue à l’Institut de théologie protestante de Yaoundé (Cameroun), c’est à cause de la déliquescence de l’EEG, autrement dit du désordre qui règne depuis quelque temps au sein de ladite institution qu’il a décidé de présenter sa candidature pour présider aux destinées de cette congrégation et apporter de l’ordre.

Le révérend Essono Ella promet de procéder à la restauration de l’EEG s’il était élu président de ladite institution. Pour ce dernier, il est temps que le pasteur retrouve sa place sur l’échiquier religieux, car il doit cesser d’être l’homme du marché, pour être celui du salut. S’agissant du révérend pasteur Félix Ango Mvé de la paroisse de Nzeng Ayong, qui est né le 14 décembre 1959 à Fougamou (Sud du Gabon), il est lui aussi titulaire d’une maîtrise en théologie de l’Institut de théologie protestante de Yaoundé. Pour ce dernier, c’est la croissance de l’EEG qui l’aurait motivé à poser sa candidature. Selon Ango Mvé, il n’y a plus de véritables pasteurs au sein de cette congrégation de tendance protestante, mais des simples hommes d’affaires. Ce qui serait à l’origine de la situation désolante de l’Eglise qui ne croît plus. Aussi, s’il était porté à la tête de l’institution, il promet d’œuvrer pour la croissance spirituelle, numérique et sociale de l’EEG. Nous n’avons, malheureusement, pas pu avoir la réaction des deux autres candidats qui se trouvaient à Akok (Cocobeach) pour la retraite pastorale qui débute ce matin.

Cependant, nous pouvons retenir du révérend pasteur André Nguéma Mintsa qu’il est aussi comme les deux que nous avons rencontrés titulaire d’une maîtrise en théologie de l’Institut de théologie protestante de Yaoundé. Quant au révérend pasteur Moïs Edou Akoué, il est nanti d’un Baccalauréat en théologie. C’est donc samedi prochain que les fidèles de l’EEG connaîtront leur nouveau président parmi les quatre candidats, en lieu et place du président sortant, le révérend pasteur Clément Obame Mézui, élu en 2006.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES