spot_imgspot_img

Gabon : Contrer la grippe aviaire

Le projet Appui à la prévention contre la grippe aviaire organise du 7 au 8 octobre au Nord de Libreville, un exercice de simulation sur la grippe aviaire. Cette opération permettra au pays de renforcer ses capacités en matière de prévention et de contrôle de cette maladie.

Face aux risques d’éventuelle pandémie de grippe aviaire dans le pays, un exercice de stimulation sur cette maladie se tient du 7 au 8 octobre dans les quartiers Angondjé et Okala, au Nord de Libreville. Organisé par le projet Appui à la prévention contre la grippe aviaire, en collaboration avec l’Union européenne (UE) et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), ce séminaire-atelier s’inscrit dans le cadre du renforcement de la sécurité alimentaire.

«L’opération doit permettre non seulement une meilleure connaissance des rudiments techniques mais également le renforcement de la sécurité alimentaire au Gabon. Elle doit permettre de renforcer nos capacités en matière de prévention et de contrôle de la grippe aviaire dans tous ses aspects, notamment la pandémie humaine et animale», a expliqué Rubin Goda. Le séminaire-atelier vise aussi à finaliser l’ensemble des tâches attribuées à chacune des commissions membres du comité technique national sur la grippe aviaire, notamment les comités communication, sécurité, santé animale, humaine et logistique.

La situation géographique du Gabon par rapport à la route migratoire des oiseaux sauvages et l’existence dans ce pays de zones humides, dont le parc d’Akanda, où transitent annuellement plus de 150 espèces d’oiseaux migrateurs, en fait un pays exposé aux risques d’infection. Selon les spécialistes, les nombreux échanges commerciaux, humains et les migrations d’oiseaux, sont des sources potentielles de propagation de virus.

«Le Gabon n’ayant encore enregistré aucun cas de grippe aviaire, l’application des plans de prophylaxie sanitaire a permis de freiner l’évolution de la maladie et de réduire les risques de contamination pour les hommes, tout en ayant un impact considérable aux plans économique et social», indiqué Rubin Goda.

La grippe aviaire ou virus « H1N1 » est une maladie des oiseaux. Depuis son apparition en 2003, l’Afrique a enregistré 92 cas dont 28 mortels. Gros importateur de la viande de volaille, le Gabon est très exposé. «La faiblesse des contrôles vétérinaires due à l’absence d’équipements adéquats rend la situation de ce pays encore plus délicate», estiment les experts. La pandémie a déjà touché plus de 63 pays à travers le monde où ont été enregistrés 445 cas de contamination humaine dont 263 mortels.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES